1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le pape invite les chrétiens à "porter l'espérance"
Reuters26/03/2016 à 23:11

    CITE DU VATICAN, 26 mars (Reuters) - A l'issue d'une semaine 
sainte endeuillée par les attentats de Bruxelles, le pape 
François a invité samedi soir, lors de la veillée pascale dans 
la basilique Saint-Pierre, les chrétiens à porter l'espérance. 
    Dans sa brève homélie, il a demandé aux fidèles de "porter 
l'annonce de Pâques" en "suscitant et ressuscitant l'espérance 
dans les coeurs appesantis par la tristesse". 
    Il a prononcé une vingtaine de fois ce mot d'"espérance", 
dont le monde, a-t-il dit, "est assoiffé". "Nous ne pouvons pas 
trouver la vie en restant tristes, sans espérance, et en 
demeurant prisonniers de nous-mêmes", a-t-il ajouté. 
    "Nous ne pouvons pas trouver la vie en restant tristes, sans 
espérance, et en demeurant prisonniers de nous-mêmes", a 
poursuivi le chef de l'Eglise catholique. "Que le Seigneur nous 
libère de ce terrible piège d'être des chrétiens sans espérance, 
qui vivent comme si nos problèmes étaient le centre de la vie". 
    Au cours de la cérémonie, le pape, élu en mars 2013, a 
baptisé douze adultes, parmi lesquels six Albanais et un 
Chinois. 
    Les mesures de sécurité avaient été renforcées autour de la 
basilique Saint-Pierre. 
    Vendredi, François a condamné la "violence sans précédent" 
des militants islamistes, estimant que les auteurs d'attaques 
terroristes qui justifient leurs actes par la religion profanent 
le nom de Dieu.   
 
 (Philip Pullella, Guy Kerivel pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer