Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le pape François aux Philippines sous haute surveillance

Reuters15/01/2015 à 16:23

* Le pape est arrivé jeudi à Manille * Déploiement de 50.000 soldats et policiers dans la capitale * Deux messes en plein air prévues à Tacloban et Manille (Actualisé avec citations, contexte, précisions) MANILLE, 15 janvier (Reuters) - Le pape François a été chaleureusement accueilli jeudi à son arrivée à Manille pour une visite sous haute sécurité aux Philippines, principal pays catholique d'Asie. Des milliers de personnes s'étaient massées le long des rues de la capitale pour acclamer le souverain pontife. François est le troisième pape à se rendre dans ce pays de 100 millions d'habitants, dont 80% sont catholiques. Ces prédécesseurs ont tous deux été victimes de tentatives d'assassinat. Les cloches ont retenti quand l'avion papal a touché la piste de l'aéroport international de Manille, sous les applaudissements. Agitant des tissus blancs et des ombrelles rouges, blanches et bleues pour former le drapeau philippin, quelque 1.500 écoliers ont souhaité la bienvenue à François par des danses animées. "Mabuhay (bienvenue), pape François!", était imprimé sur leurs chemises . François a embrassé deux enfants abandonnés par leurs parents qui lui ont offert des bouquets de fleurs blanches et jaunes. "C'est comme embrasser un parent. Je lui ai dit que je voulais que ma mère revienne. Il a dit qu'il prierait pour ça. Je suis si heureux", a déclaré Mark Angelo Balberos, dix ans, en montrant un chapelet offert par le pape. "Je veux devenir prêtre", a-t-il ajouté. Près de 50.000 membres des forces de l'ordre ont été mobilisés pour cette visite. Le général Gregorio Catapang, chef d'état-major de l'armée, a parlé d'un dispositif sans précédent dans l'archipel. Le Vatican a démenti lundi des informations de presse d'après lesquelles il aurait été averti par les services de renseignement israéliens et américains d'un risque d'attentat islamiste. ID:nL6N0UR3ET Le président Benigno Aquino se veut "le garde du corps personnel" du pape pour assurer sa sécurité, a déclaré le secrétaire philippin à l'Intérieur Manuel Roxas. "DANS LES MAINS DE DIEU" Dans un discours télévisé lundi, le chef de l'Etat a appelé les Philippins à respecter les règles de sécurité après la mort de deux personnes lors d'une bousculade vendredi dernier pendant une procession religieuse. Les forces de police sont en état d'alerte. En 1970, un artiste bolivien déguisé en prêtre avait tenté de poignarder Paul VI à son arrivée à l'aéroport de Manille. Le pape s'en était tiré avec quelques blessures à la poitrine. En 1995, un complot pour tuer Jean Paul II à Manille avait été organisé par un groupe d'islamistes parmi lesquels se trouvait le cerveau de l'attentat de 1993 contre le World Trade Center. Mais un feu qui s'était déclaré accidentellement dans un appartement à Manille avait permis de découvrir la conspiration quelques jours avant l'arrivée du pape. Interrogé par les journalistes qui l'accompagnaient à bord de son avion vers Manille, le pape a dit ne pas être inquiet pour sa sécurité. "Je suis dans les mains de Dieu", a-t-il dit en ajoutant qu'il avait simplement demandé qu'une mort douloureuse lui soit épargnée. François, qui prépare une encyclique sur le climat et en a fait l'un des thèmes-phares de ce voyage entamé mardi au Sri Lanka, doit s'exprimer à plusieurs reprises sur le sujet. Il est attendu samedi à Tacloban, dans la province de Leyte, où le typhon Haiyan a fait 6.300 morts en 2013. Il célébrera ce jour-là une messe en plein air à l'aéroport de Tacloban où sont attendues deux millions de personnes. L'aéroport a été détruit en quasi-totalité par Haiyan. Six millions de personnes devraient assister à la nouvelle messe en plein air qu'il célébrera dimanche au parc Rizal avant de regagner le Vatican le lendemain. En 1995, cinq millions de personnes avaient assisté à la messe célébrée par Jean Paul II à l'occasion des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). Le gouvernement philippin a déclaré trois jours de congé de façon à ce que la circulation soit fluide à Manille, où vivent 12 millions de personnes. Les marchés financiers ont même été fermés. (Manuel Mogato et Rosemarie Francisco; Jean-Philippe Lefief, Guy Kerivel et Danielle Rouquié pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.