Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le pape fait ses adieux à la veille de sa démission

Reuters27/02/2013 à 16:10

DES ADIEUX EMPREINTS D'ÉMOTION POUR BENOÎT XVI

par Philip Pullella

CITÉ DU VATICAN (Reuters) - Benoît XVI a fait mercredi des adieux chargés d'émotion pour sa dernière audience générale, soulignant la gravité de sa décision d'être le premier pape à démissionner depuis des siècles et disant le faire "pour le bien de l'Eglise".

"J'ai pris cette décision en pleine conscience de sa gravité et de sa rareté mais aussi avec une profonde sérénité d'esprit", a déclaré Benoît XVI à la veille de son départ, devant une foule estimée à 150.000 personnes rassemblées place Saint-Pierre.

Bien que renonçant à ses fonctions, Benoît XVI a dit qu'il resterait au service de l'Eglise par la prière. Il a invité les fidèles à prier pour les cardinaux qui auront la "lourde tâche" de désigner son successeur, ainsi que pour ce dernier.

Le pape a souligné que son pontificat inachevé, qui aura duré à peine huit ans, avait eu ses moments de joie, mais aussi de difficultés.

A ces moments-là, "c'était comme si le Seigneur dormait", a-t-il dit, fréquemment interrompu par les applaudissements. "Il y a eu des moments où les eaux étaient agitées et où il y avait des vents contraires", a admis le pape, tout de blanc vêtu et assis sur un trône couleur ivoire sur les marches de la basilique Saint-Pierre.

Aimer l'Eglise, a-t-li dit, c'est "avoir le courage de faire des choix difficiles et dans l'angoisse, en ayant toujours à l'esprit le bien de l'Eglise et pas soi-même".

Le pape, qui est âgé de 85 ans, s'estime trop âgé et trop faible pour continuer à diriger une Église éclaboussée par une série de scandales - pédophilie, VatiLeaks, Banque du Vatican, etc. - et en proie à des rivalités au sein de la Curie.

"À TES CÔTÉS"

Les Italiens, mais aussi de nombreux étrangers, s'étaient rassemblés sous un soleil printanier place Saint-Pierre dès le début de la matinée pour cette audience de milieu de semaine.

Elle se tient d'habitude à l'intérieur mais avait été organisée en plein air pour accueillir tous ceux qui voulaient voir le pape une dernière fois.

"Nous sommes tous à tes côtés", pouvait-on lire sur une des nombreuses banderoles brandies par la foule qui débordait dans les rues voisines du Tibre.

Benoît XVI cessera officiellement d'être pape jeudi à 20h00 (19h00 GMT). Il restera "pape émérite" et continuera à porter pour les fidèles le titre de "Sa Sainteté".

Mardi, il a fait le tri dans ses appartements privés des objets personnels qu'il entend garder avec lui, le reste des documents étant destinés aux archives pontificales.

Auparavant, il aura reçu plusieurs cardinaux venus à Rome pour participer au conclave et gagnera à 17h00 (16h00 GMT) en hélicoptère Castel Gandolfo, la résidence d'été des papes au sud-est de Rome.

Il se montrera alors à une fenêtre de la villa pour saluer les fidèles. Ce sera sa dernière apparition publique en tant que pape en exercice. A 20h00, les gardes suisses en faction devant la villa s'en iront, signe de la vacance du trône pontifical.

En avril, Benoît XVI se retirera au couvent Mater Ecclesiae, situé dans l'enclave vaticane, une fois achevés les travaux de restauration du bâtiment.

Vendredi, les cardinaux présents à Rome entameront leurs réunions connues sous le nom de "congrégations générales" afin de préparer le conclave qui élira le nouveau chef de la chrétienté.

Benoît XVI a modifié la constitution apostolique pour avancer la date du conclave avant le 15 mars. Selon la constitution apostolique adoptée en 1996, le conclave était censé débuter dans les 15 à 20 jours qui suivent la vacance du Saint-Siège.

Le Vatican souhaite apparemment que le nouveau pape soit élu d'ici la mi-mars et intronisé avant le dimanche des Rameaux, le 24 mars, de manière à présider aux cérémonies de la Semaine sainte. Pâques tombe cette année le dimanche 31 mars.

avec Catherine Hornby, Danielle Rouquié et Jean-Loup Fiévet pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.