Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le pape dénonce "un travail d'esclave" au Bangladesh

Reuters02/05/2013 à 01:13

LE PAPE DÉNONCE "UN TRAVAIL D'ESCLAVE" AU BANGLADESH

CITE DU VATICAN (Reuters) - Evoquant "un travail d'esclave", le pape François a condamné mercredi les conditions de vie des ouvriers du textile qui ont péri la semaine dernière dans l'effondrement d'un immeuble à Dacca, capitale du Bangladesh.

"Trente-huit euros par mois pour vivre - tel était le salaire de ces gens qui ont trouvé la mort (à Dacca). C'est ce qu'on appelle un travail d'esclave", a déclaré le nouveau pape dans un sermon prononcé lors d'une messe privée à sa résidence, rapporte Radio-Vatican.

Le dernier bilan de la catastrophe s'établit à 411 morts, plus une quarantaine d'autres victimes qui ont été inhumées sans avoir pu être identifiées.

Le chef de la chrétienté, qui s'exprimait le 1er-Mai, Fête du travail dans le monde, a ajouté: "Ne pas verser un salaire juste, ne pas donner du travail parce qu'on ne regarde que les comptes d'une entreprise, rechercher le seul profit - tout cela est contraire à Dieu !".

L'ancien archevêque de Buenos Aires, qui appartient à l'ordre des jésuites, a poursuivi: "Le monde aujourd'hui connaît ce type d'esclavage perpétré avec la plus belle chose que Dieu a donné à l'homme: la capacité de créer, de travailler, de créer sa propre dignité".

"Combien de frères et de soeurs dans le monde connaissent ce genre de situation en raison de ces politiques économique, sociale et politique ?", s'est interrogé le pape argentin.

Par la suite, il n'a pas évoqué le drame survenu à Dacca lors de son audience publique hebdomadaire tenue sur la place Saint-Pierre.

"Travailler est fondamental pour la dignité d'une personne. Je pense à tous ceux, et pas seulement les jeunes, qui sont sans travail, souvent en raison d'une conception purement économique de la société qui recherche des profits égoïstes, au-delà des paramètres de la justice sociale", a-t-il dit en invitant les gouvernements à s'attaquer au chômage élevé et à éradiquer l'esclavage dans le travail associé à la traite des êtres humains.

Philip Pullella; Jean-Loup Fiévet pour le service français


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.