Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le pape attendu en RCA pour une visite à hauts risques

Reuters29/11/2015 à 09:50
    BANGUI, 29 novembre (Reuters) - Le pape François se rend 
dimanche en République centrafricaine pour délivrer un message 
de réconciliation et de paix dans ce pays en proie depuis des 
années à des violences religieuses entre chrétiens et musulmans. 
    Il s'agit de la dernière étape de la visite du pape en 
Afrique et les deux communautés centrafricaines, la majorité 
catholique et la minorité musulmane, espèrent que cette venue 
favorisera une reprise du dialogue intercommunautaire et 
apaisera les affrontements. 
    Depuis le mois de septembre, la capitale Bangui a connu un 
regain de tension qui a provoqué la mort d'au moins 100 
personnes, selon l'organisation Human Rights Watch. La sécurité 
a été renforcée dans la ville avant l'arrivée du Saint-Père. 
    La France, qui possède environ 900 soldats déployés dans le 
pays, a prévenu le Vatican au début du mois que ce déplacement 
présentait des risques et l'agenda du pape pour cette troisième 
et dernière étape de son périple africain n'était pas précisé. 
    Des centaines de milliers de personnes devraient se 
rassembler pour accueillir le souverain pontife malgré les 
points de contrôle installés par les rebelles musulmans et les 
milices chrétiennes. 
    Des fidèles devraient traverser la rivière Ubangui depuis la 
République démocratique du Congo pour assister à cette première 
visite de François en RCA. 
    Le gouvernement a mobilisé environ 500 policiers et 
gendarmes tandis que plus de 3.000 casques bleus de la Minusca, 
la mission de l'Onu, vont également être déployés tandis que les 
troupes françaises se tiendront en alerte. 
    Le général Bala Keita, qui commande la Minusca, a précisé 
que ses troupes avaient pris des mesures pour dissuader ceux qui 
souhaiteraient perturber la visite papale et que la sécurité 
avait été renforcée autant que possible. 
    "Nous avons réduit le banditisme et les attaques contre les 
civils au niveau le plus bas possible mais Bangui n'est pas 
sûre, c'est une réalité", a dit le général Keita. 
         
 
 (Joe Bavier; Pierre Sérisier pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.