Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le "oui" à l'indépendance de l'Ecosse l'emporte de peu-sondage

Reuters07/09/2014 à 05:02

LONDRES, 7 septembre (Reuters) - Les partisans de l'indépendance en Ecosse sont pour la première fois majoritaires avec 51% des intentions de vote contre 49% aux défenseurs d'un maintien dans le Royaume-Uni, selon un sondage YouGov pour le Sunday Times. A moins de deux semaines du référendum du 18 septembre, les indépendantistes prennent l'avantage alors qu'ils accusaient un retard de 22 points sur les unionistes, les opposants à la séparation d'avec le Royaume-Uni, il y a encore un mois. "Le sondage YouGov (...) montre que les nationalistes ont pris une avance de deux points et sont sur le point de triompher au référendum", écrit le journal dominical britannique. Alors que les sondages ont montré pendant des mois que les nationalistes (indépendantistes) se préparaient à la défaite, les dernières enquêtes d'opinion montrent que l'écart se rétrécit au point que le Parti national écossais d'Alex Salmond pourrait parvenir à son but de rompre le lien qui unit depuis 307 ans l'Ecosse à l'Angleterre. Un précédent sondage YouGov du 1er septembre donnait une avance de six points seulement aux partisans du "non" à l'indépendance alors qu'ils étaient en tête de 14 points mi-août et de 22 points début août. En prenant en revanche la dernière moyenne des sondages, publiée le 1er septembre par le professeur de Sciences politiques John Curtice de l'université de Strathclyde, les unionistes mènent encore avec dix points d'avance. Si les électeurs choisissent l'indépendance le 18 septembre, des négociations seront menées avec le gouvernement britannique au sujet de la monnaie, de la dette, du pétrole de la mer du Nord et de l'avenir de la base nucléaire sous-marine britannique en Ecosse. L'indépendance serait alors prononcée le 24 mars 2016. Les nationalistes accusent le gouvernement britannique de gaspiller les richesses de leur terre. Ils affirment que l'Ecosse serait l'un des pays les plus riches du monde si elle prenait le contrôle de son destin. Les unionistes craignent que l'Indépendance ne soit s'accompagne d'une période d'incertitude économique et politique. Cette semaine, l'ancien Premier ministre Gordon Brown, qui est écossais, a promis plus de pouvoir à Edimbourg dans les domaines économique, social et fiscal si les Écossais votent contre l'indépendance. Selon le journal l'Observer à paraître dimanche, le gouvernement britannique a l'intention de faire de nouvelles offres concrètes dans les tout prochains jours pour permettre aux Écossais d'envisager une solution fédérale. (Stephen Addison; Pierre Sérisier et Danielle Rouquié pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.