Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le numéro un de la CGT Thierry Lepaon contre-attaque

Reuters19/12/2014 à 16:29

CONTRE-OFFENSIVE MÉDIATIQUE DE THIERRY LEPAON

par Emmanuel Jarry

PARIS (Reuters) - Après des semaines de silence sur la crise qui agite la CGT, le secrétaire général de la première centrale syndicale française a lancé une contre-offensive médiatique face aux nombreux appels à sa démission émanant de l'intérieur de sa propre organisation.

Sur France 3 jeudi, au Parisien et à France Info vendredi, Thierry Lepaon a tenu le même discours, à trois semaines de réunions cruciales du "gouvernement" et du "parlement" de la CGT - sa commission exécutive (CE) et le comité confédéral national (CCN) - qui doivent statuer sur son sort les 6,7 et 13 janvier.

La question de sa démission "ne se pose pas en ces termes" ; si les instances dirigeantes pensent qu'il est temps de changer de secrétaire général, il "prendra ses responsabilités" mais il ne sera pas "le rat qui quitte le navire" en difficulté.

"Mon but est de rassembler la CGT", explique-t-il au Parisien. "Si je n'y arrive pas, j'en tirerai les conséquences. Mais aujourd'hui, ce qui m'intéresse, c'est de savoir pourquoi certaines organisations souhaitent ma démission."

Il s'efforce aussi dans ses déclarations de redresser une image ternie par les révélations sur la rénovation de son domicile de fonction et de son bureau ou sur la prime de 26.650 euros perçue quand il a quitté ses fonctions en Normandie.

"Je ne suis pas bling bling, je vis modestement", dit au Parisien Thierry Lepaon, selon qui toute dépense supérieure à 10.000 euros sera désormais soumise au bureau confédéral.

Selon un responsable du syndicat, le numéro un de la CGT, qui s'était déjà expliqué sur son train de vie en interne, a pris conscience d'un "manque évident de communication" et de la nécessité de rompre avec la posture de "citadelle assiégée" qui a été jusqu'ici celle de son organisation.

DISCRÉDIT

Un changement de stratégie d'autant plus notable que Thierry Lepaon et ses soutiens n'ont eu de cesse jusqu'ici de dénoncer une "campagne médiatique" alimentée, selon eux, par des fuites provenant de l'intérieur de la CGT.

Thierry Lepaon et ses partisans espèrent que cet effort de "transparence" permettra de "dégonfler" les fuites qui ont déclenché la crise et d'enrayer la désaffection de la base.

Ils s'efforcent de faire porter la responsabilité de la tourmente sur les neuf autres membres du bureau confédéral.

"Le bureau est complètement discrédité", explique un de ces dirigeants. "C'est une juxtaposition de personnes incapables de travailler ensemble et de mettre en oeuvre les orientations du dernier congrès ou de préparer le suivant. Il faut qu'il parte."

D'où la proposition émise mardi en CE par des soutiens de Thierry Lepaon, dont le chef de la fédération de la métallurgie, Philippe Martinez : une démission du bureau à l'exception de Thierry Lepaon, qui resterait pour former une nouvelle équipe.

"La question essentielle est de savoir s'il peut retrouver une autorité sur l'organisation. Si c'est le cas, c'est sans doute la meilleure solution", estime un dirigeant de fédération resté fidèle au successeur de Bernard Thibault.

Cette proposition fait hurler les détracteurs du secrétaire général, qui y voient une manoeuvre pour rester coûte que coûte à la tête de la CGT et composer une nouvelle équipe "à sa main".

"Ça frise le ridicule", s'insurge l'un d'eux. "Le problème n'est pas les rats qui quittent le navire, c'est le commandant, qui doit partir. Et s'il y a des problèmes avec l'équipage, ce sera au nouveau commandant d'en changer."

UNE CGT "COUPÉE EN DEUX"

D'autres voient dans sa contre-attaque médiatique une volonté de profiter de la trêve des confiseurs pour tenter de renverser la situation à son profit.

"Ça ne marchera pas", estime un de ses opposants, selon qui contrairement à ce qu'avance Thierry Lepaon, "au moins un tiers" des membres de la CE ont demandé son départ.

D'autres détracteurs du leader de la CGT sont plus nuancés.

"Ça peut marcher. Il a encore des soutiens. L'organisation est très légitimiste et peut encore basculer", estime l'un d'eux, selon qui le secrétaire général se battra jusqu'au bout.

Pour l'heure, l'assemblée générale, lundi, des dirigeants d'unions départementales et de fédérations, préfiguration du CCN du 13 janvier, "a montré une organisation coupée en deux", admet un partisan de Thierry Lepaon sous couvert de l'anonymat.

Pour Alain Alphon-Layre, chargé des questions du travail à la direction de la CGT, comme pour d'autres dirigeants, la crise dépasse en réalité le sort de Thierry Lepaon.

"Nous sommes confrontés à des problèmes politiques liés à notre stratégie revendicative et des problèmes d'organisation", explique-t-il. "La structuration de la CGT et son fonctionnement pyramidal ne sont plus adaptés à la réalité du salariat et chaque fédération a tendance à faire un peu ce qu'elle veut."

Un chantier pour la prochaine équipe, quelle qu'elle soit.

(Edité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.