Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le nouveau président iranien Hassan Rohania prêté serment

Reuters04/08/2013 à 18:32

HASSAN ROHANI A PRÊTÉ SERMENT

DUBAÏ (Reuters) - Le nouveau président iranien Hassan Rohani a prêté serment dimanche devant le parlement auquel il a soumis la composition de son gouvernement.

Considéré comme un religieux relativement modéré, Hassan Rohani a juré, lors d'une cérémonie retransmise en direct à la télévision nationale, de se conformer à la constitution et de protéger la religion officielle de la République islamique d'Iran.

"En présence du saint Coran et devant la nation, je jure à Dieu tout-puissant de sauvegarder la religion officielle du pays et de la République islamique, ainsi que la constitution du pays", a-t-il déclaré.

Le nouveau président a choisi comme ministre des Affaires étrangères l'ancien ambassadeur d'Iran aux Nations unies, Mohammad Javad Zarif.

Il a également replacé à la tête du ministère du Pétrole, un poste clé en Iran, Bijan Zanganeh, qui avait déjà occupé ce poste dans un gouvernement réformiste entre 1997 et 2005.

Le président du Majlis a indiqué que le parlement, dominé par les conservateurs, examinerait dans la semaine les nominations proposées par Hassan Rohani.

Elu confortablement en juin dernier pour succéder à Mahmoud Ahmadinejad, le nouveau chef de l'Etat suscite de grands espoirs auprès des Iraniens qui attendent un meilleur niveau de vie, plus de liberté et des avancées dans le dossier du nucléaire qui empoisonne les relations de la République islamique avec l'Occident.

Tout en essayant de satisfaire les demandes de ses alliés réformistes, ce religieux modéré aux manières policées devra se garder des conservateurs qu'il a vaincus dans les urnes mais qui restent majoritaires au Parlement et présents à tous les niveaux du pouvoir.

UN HOMME DU SÉRAIL

Samedi, Hassan Rohani a reçu l'onction du Guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei qui, lors d'une cérémonie sur un site religieux de la capitale, l'a embrassé sur la joue avant que le successeur de Mahmoud Ahmadinejad ne dépose à son tour un baiser sur son épaule en guise de soumission.

Hassan Rohani est avant tout un homme du sérail: il a passé 16 années comme chef du Conseil suprême pour la sécurité nationale et les huit dernières années comme l'un des deux représentants personnels du Guide suprême, véritable numéro un de la République islamique.

La marge de manoeuvre du nouveau président dépendra de la place que lui laissera l'ayatollah Khamenei.

En matière économique, Hassan Rohani devrait disposer d'une plus grande latitude.

Les Iraniens l'espèrent dans un pays où le taux d'inflation dépasse 40% et où la valeur du rial a été divisée par deux ces 18 derniers mois, notamment sous l'effet induit des sanctions internationales qui visent de plus en plus le secteur iranien des hydrocarbures, vital pour le pays.

Mahmoud Ahmadinejad avait entamé des réformes en supprimant fin 2010 le système des produits subventionnés, un projet applaudi par le Fonds monétaire international (FMI), mais qui a conduit à une inflation galopante en raison de sa mise en oeuvre maladroite. Du coup, le gouvernement a dû recourir à la planche à billets pour indemniser les ménages iraniens.

Jon Hemming, Danielle Rouquié, Jean-Loup Fiévet et Pascal Liétout pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.