1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le nombre de voitures sur les routes pourrait baisser de 25% d'ici 2030

Le Parisien16/01/2018 à 08:04

Le nombre de voitures sur les routes pourrait baisser de 25% d'ici 2030

Un air plus respirable ? Une circulation plus fluide, même en ville ? Moins de bouchons pour les départs en vacances ? Tel est l'avenir radieux que nous prédit le cabinet britannique PricewaterhouseCoopers (PwC) dans une étude sur l'avenir de l'automobile publiée ce mardi matin, que nous dévoilons. Avec ce chiffre choc : le nombre de voitures en circulation en Europe et aux Etats-Unis pourrait chuter de 138 millions d'unités -- sur un total de 550 millions -- d'ici à 2030. Dans le détail, il passerait ainsi de 280 à 200 millions pour notre continent. Et de 270 à 212 millions outre-Atlantique. La raison ? « C'est avant tout dû au développement massif de nouvelles formes de mobilité, et en premier lieu celui de l'auto-partage, explique François Jaumain, associé chez PwC, chargé du secteur automobile. A cette date, plus de 1 km parcouru sur 3 sera partagé. »

Autre point marquant : 40 % de ces mêmes kilomètres se feront à bord de véhicules autonomes. Et plus de la moitié (55 %) des nouveaux véhicules seront électriques. « Le secteur vit actuellement une véritable révolution, continue François Jaumain. D'ici quelques années, les deux principales règles qui prévalent depuis la naissance de l'automobile, à savoir d'une part que la majorité des automobilistes sont propriétaires de leur voiture, et d'autre part qu'ils doivent se trouver derrière le volant pour la conduire, auront en partie disparu. »

Un bond technologique en cours

Les constructeurs automobiles ont-ils pris la pleine mesure de cette révolution ? « C'est la grande question qui empêche de dormir les patrons du secteur, reprend l'expert. Y compris ceux qui se croyaient il y a quelques années encore intouchables du fait de leurs profits colossaux. D'où une volonté aujourd'hui d'aller vers des métiers qui ne sont pas les leurs. » En témoigne par exemple leur présence de plus en plus importante au Consumer Electronics ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer