Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le nombre de lecteurs baisse de 5% en 3 ans en France

RelaxNews13/03/2014 à 16:59

Les Français restent attachés au livre papier. Doreen Salcher/shutterstock.com

(Relaxnews) - "Alerte sur la lecture" titre Livres Hebdo dans son édition de vendredi 14 mars à propos des résultats d'une enquête exclusive effectuée par Ipsos pour le magazine spécialisé. Le taux de lecteurs en France a en effet chuté de 5 points, passant de 74% en 2011 à 69% aujourd'hui. Un constat qui s'explique par de nombreux changements dans les habitudes des Français. 

A quelques jours du Salon du livre de Paris qui se tient du 21 au 24 mars à la Porte de Versailles, le magazine Livres Hebdo publie une étude exclusive intitulée"Les nouveaux lecteurs", réalisée par Ipsos, avec le soutien du cercle de la librairie. Cette enquête révèle une contraction du lectorat entre 2011 et 2014, et des changements dans les habitudes de lecture des Français. 

Un manque de temps

Si les Français demeurent toujours profondément attachés à la lecture (presque un lecteur sur deux - 45%- affirment lire tous les jours), le diagnostic est pourtant sans appel : le taux de lecture a nettement baissé entre 2011 et 2014. Quatre sondés sur dix affirment lire moins. Raisons invoquées : le manque de temps (63%), l'envie de se consacrer à d'autres loisirs (45%). Le profil des lecteurs changent aussi petit à petit. En effet, l'enquête révèle une double tendance : une féminisation du lectorat et un nombre de lecteurs plus important quand les enfants sont autonomes. 

Une hausse limitée du livre numérique 

Pour le magazine Livres Hebdo, la guerre du numérique n'a pas eu lieu dans la mesure où l'ebook n'est pas encore particulièrement attractif par rapport au livre papier. Le taux de lecture numérique a progressé de 3% en trois ans, une croissance toute relative. 86 % des sondés affirment que "le papier sera toujours le principal support". L'absence de contact avec le papier, la fatigue des yeux provoquée par la lecture sur écran sont quelques-uns des inconvénients évoqués par les lecteurs au sujet de l'ebook. 

Lectrice sur papier, lecteur sur tablette

L'enquête Ipsos s'intéresse aussi au profil des lecteurs et à leur évolution. Il apparaît une différence intéressante entre le lecteur de livre papier et celui de livre numérique. Le premier est plutôt une femme âgée en moyenne de 46 ans, sans enfants de moins de 15 ans et résidant à Paris ou dans sa région, diplômée et issue de la classe moyenne ou aisée tandis que le second serait davantage un homme (55 % en 2014), âgé de 40 ans en moyenne, plutôt parisien (29 %).

L'achat de livres sur internet encore minoritaire

La vente en ligne, pourtant très médiatisée, n'est pas majoritaire. Elle représente 16 % des achats de

livres neufs, derrière les grandes surfaces culturelles, les hypermarchés et les librairies. Même si la vente d'occasion a le vent en poupe, elle n'est pas non plus vérifiée dans la réalité. Les Français préfèrent les livres neufs dans leur grande majorité. Si l'étude montre une érosion de la lecture, la pratique conserve toujours sa fonction sociale et son attrait. 

L'enquête complète téléchargeable sur livreshebdo.fr a été réalisée par Ipsos pour Livres Hebdo du 31 janvier au 17 février auprès de deux échantillons : 699 lecteurs (livre au format papier ou numérique) issus d'un échantillon national représentatif de 1.000 Français âgés de 15 ans et plus ; 213 lecteurs au format numérique issus d'un échantillon national représentatif de 2.000 Français âgés de 15 ans et plus. Les interviews ont été effectuées en face-à-face.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.