Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Nobel de la paix ira à l'OIAC, selon la télévision norvégienne

Reuters11/10/2013 à 12:59

L'OIAC DEVRAIT RECEVOIR LE PRIX NOBEL DE LA PAIX, SELON LA TÉLÉVISION NORVÉGIENNE

OSLO (Reuters) - Le prix Nobel de la paix 2013 va être attribué à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), qui supervise actuellement la destruction de l'arsenal chimique syrien, a annoncé vendredi l'audiovisuel public norvégien (NRK), généralement très bien informé sur le sujet.

Selon l'accord conclu le mois dernier par les Etats-Unis et la Russie à Genève, la totalité de l'arsenal chimique du régime de Damas doit être détruit d'ici au 30 juin 2014.

Le nom du lauréat du prix Nobel de la paix doit être dévoilé officiellement à 11h00.

Le prix lui-même, qui est doté de 900.000 euros, sera remis à Oslo le 10 décembre, jour de l'anniversaire de l'industriel suédois Alfred Nobel, l'inventeur de la dynamite devenu par la suite pacifiste.

L'an dernier, la NRK avait pronostiqué correctement la victoire de l'Union européenne comme lauréat du Nobel 2012 de la paix.

L'OIAC, dont le siège est à La Haye, a été fondée en 1997 avec pour mission d'éliminer tous les arsenaux chimiques de la planète.

Elle emploie un demi-millier de personnes et dispose d'un budget annuel inférieur à 100 millions de dollars.

Cette organisation, qui compte 189 Etats membres, affirme que la Syrie du président Bachar al Assad coopère avec elle et que les arsenaux chimiques syriens pourraient être éliminés d'ici la mi-2014.

Les spécialistes du dossier pensent que Damas possède un millier de tonnes de gaz sarin, de gaz moutarde et de gaz VX.

Certains pourraient être stockés sous forme de composants chimiques à l'état brut, d'autres équiperaient déjà des missiles, des ogives ou des fusées.

Conformément à l'accord de Genève avalisé par la suite par la communauté internationale et le régime de Damas, la Syrie devrait neutraliser tous ses sites de fabrication d'armes chimiques d'ici novembre à l'occasion d'un processus qui a débuté ces dernières semaines.

Balazs Koranyi avec Anthony Deutsch à Amsterdam; Jean-Philippe Lefief et Jean-Loup Fiévet pour le service français


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.