Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le musée des costumes de Moulins en piste pour le cirque

RelaxNews28/07/2013 à 18:33

AFP PHOTO THIERRY ZOCCOLAN

(AFP) - De la veste à brandebourgs de Monsieur Loyal aux chaussures déformées du clown: tout le vestiaire du cirque est exposé à Moulins (Allier), au Centre national du costume de scène (CNCS), premier musée voué au patrimoine matériel du spectacle.

Cette ancienne caserne de cavalerie classée monument historique abrite quelque 10.000 pièces - habits, chaussures et couvre-chefs d'opéra, de danse, de théâtre - qui n'en sortent que pour des expositions temporaires, eu égard à la fragilité des textiles.

Jusqu'au 5 janvier, l'endroit prend des allures de chapiteau, paré de velours rouge et de broderies or, le temps de l'exposition "En piste!", qui transporte le visiteur dans l'univers magique et rocambolesque du cirque.

Il s'immisce d'abord dans les coulisses, pour découvrir l'ambiance feutrée de la loge Fratellini, ses masques de cire, faux-nez sur mesure et trousses de maquillage. Le visiteur devenu spectateur est ensuite accompagné par les garçons de piste jusqu'à l'entrée du maître de manège, Monsieur Loyal.

Les premiers du genre, tout comme les premières écuyères, portaient des costumes de style très militaire, avec vestes à brandebourgs et stricts képis. Un héritage des origines du cirque moderne, fondé en 1768 par un officier anglais, Philip Astley, à base d'acrobaties à cheval.

Le vestiaire du cirque s'affranchit ensuite de ces influences pour en adopter d'autres: celle de la danse avec le tutu des acrobates féminines, ou celui de la comedia dell'arte pour la figure du clown.

Le CNCS consacre deux grandes vitrines à ce personnage incontournable du cirque, dont le costume conditionne le jeu, du clown blanc aux airs de Pierrot rêveur, au clown Auguste ridicule avec ses chaussures difformes, son noeud papillon de guingois et sa veste aux tons criards.

"Un monde de clans"

Certaines pièces portent encore des traces de la dure vie des saltimbanques, comme cette veste verte tachée de sang après une griffure de tigre, propriété du dresseur vedette Günther Gebel-Williams, du Ringling Bros. and Barnum & Bailey Circus, l'un des plus grands cirques américains.

Des flamboyantes et extravagantes combinaisons du Cirque du Soleil aux teintes naturelles des tissus aériens adoptés par le Cirque Plume, l'exposition ne néglige aucune école.

Mais dans certaines grandes familles, avoue Delphine Pinasa, directrice du CNCS, la collecte des costumes pour l'exposition n'a pas été simple: "le cirque est un art difficile et violent, et un monde de clans".

Dans cet univers, de grands collectionneurs - comme Pascal Jacob ou la famille Fratellini - ont largement contribué à l'exposition, mais d'autres ont gardé porte close, comme les Bouglione.

"En piste!" est la 16e exposition présentée par le CNCS depuis son ouverture en 2006, après les costumes de pouvoir, les vestiaires de divas ou encore deux expositions consacrées à Christian Lacroix, président du centre.

À son arrivée à Moulins, chaque pièce subit une mise en quarantaine, puis un traitement par anoxie pour la désinfection, avant d'être conservée dans une pièce à 18 degrés à l'abri de la lumière du jour.

Le CNCS est un "musée de petite ville", pas "un petit musée", insiste Delphine Pinasa, passée de l'Opéra de Paris à ce lieu national volontairement installé à Moulins, 20.000 habitants.

"Aujourd'hui, certaines de nos expos partent à l'étranger, car des musées nous ont repérés", se félicite-t-elle.

Le centre, dont les fonds proviennent notamment de la Comédie-Française, de la Bibliothèque nationale de France et de l'Opéra de Paris, a accueilli entre 70.000 et 80.000 visiteurs en 2012, dont la moitié de la région Auvergne.

jpm/ppy/tm/ed

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.