Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le moral des patrons allemands monte malgré le risque chinois

Reuters25/08/2015 à 13:15

* Hausse inattendue de l'indice Ifo du sentiment économique * La chute des marchés chinois peu prise en compte dans l'enquête * La croissance du 2e trimestre confirmée à 0,4%, grâce à l'export * L'investissement des entreprises toujours à la traîne par Paul Carrel et Irene Preisinger BERLIN/MUNICH, 25 août (Reuters) - Le climat des affaires a continué de s'améliorer au mois d'août en Allemagne mais les exportations, qui ont soutenu la croissance au deuxième trimestre, risquent fort de subir un coup de frein brutal avec le ralentissement de l'économie chinoise, a déclaré mardi l'institut d'études économiques Ifo. Son indice du climat des affaires, calculé mensuellement sur la base d'une enquête auprès d'environ 7.000 entreprises, a atteint 108,3 contre 108,0 en juillet, au plus haut depuis mai. Il dépasse ainsi le consensus des estimations d'économistes recueillies par Reuters, qui le donnait à 107,7. Cette bonne surprise a été annoncée deux heures après la publication des chiffres détaillées du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre, qui confirment une croissance de 0,4% par rapport aux trois premiers mois de l'année et de 1,6% en rythme annuel. Mais pour Klaus Wohlrabe, économiste de l'Ifo, les turbulences actuelles en Chine, conséquence du ralentissement marqué de la croissance, sont peu prises en compte dans l'enquête d'août. "Le thème de la Chine et des marchés émergents aura une importance accrue à l'avenir", a-t-il dit à Reuters. Les marchés boursiers chinois ont poursuivi leur chute mardi, sans empêcher un rebond d'autres marchés asiatiques et des places européennes au lendemain d'un "lundi noir". Ces turbulences font craindre un ralentissement accentué de la croissance de la deuxième économie mondiale, après une série d'indicateurs jugés préoccupants ces dernières semaines. En Allemagne, le ministre de l'Economie, Sigmar Gabriel, a relativisé le risque lié aux répercussions de la situation chinoise sur l'économie allemande. "Les inquiétudes nées de l'évolution de la situation en Chine sont certainement justifiées. Néanmoins, je pense qu'il faut dire, pour ce que nous pouvons en juger, que cela ne contribuera pas à une dégradation de la situation en Allemagne", a-t-il déclaré, ajoutant que la dynamique actuelle en Europe et la baisse des prix du pétrole constituaient des facteurs de soutien. INVESTISSEMENT ET DÉSTOCKAGE ONT PESÉ SUR LE PIB Sigmar Gabriel s'exprimait avant l'annonce par la banque centrale chinoise de nouvelles mesures d'assouplissement de sa politique monétaire. ID:nL5N11027W Klaus Wohlrabe a dit de son côté ne pas s'attendre à une détérioration accrue des exportations allemandes et a maintenu sa prévision d'une croissance de 0,4% du PIB allemand au troisième trimestre et de 1,7% pour l'ensemble de l'année. Le gouvernement allemand a certes des arguments pour justifier la confiance affichée ces derniers temps: les chiffres publiés au début du mois ont montré que les commandes à l'industrie avaient enregistré sur avril-juin leur plus forte hausse depuis début 2011, grâce principalement à la demande étrangère. Les exportations allemandes, moteur historique de la croissance, ont augmenté de 2,2% au deuxième trimestre, alors que les importations progressaient de 0,8%. Au final, le commerce extérieur a ainsi apporté une contribution positive de 0,7 point de pourcentage au PIB, alors que la contribution de la demande intérieure est négative de 0,3 point. Mais les investissements ont reculé sur avril-juin, une évolution plus préoccupante pour l'avenir dans un contexte de ralentissement global. "Les entreprises n'investissent pas comme elles devraient le faire", estime Ulrike Kastens, de Sal. Oppenheim. "Ce n'est pas la faiblesse des taux d'intérêt qui constitue le facteur décisif pour elles, c'est plutôt l'évolution de leurs principaux marchés. Et c'est là que se trouvent les principaux points d'interrogation, comme le montre l'évolution en Chine et sur d'autres marchés émergents." La formation brute de capital fixe (FCBF) a soustrait 0,1 point à la croissance du PIB au deuxième trimestre et les stocks 0,4 point, les entreprises privilégiant le déstockage. "Les inquiétudes chinoises, et plus généralement la crainte que d'importants marchés émergents ne soient plus vraiment 'émergents' suffisent à peser sur les investissements, y compris à l'avenir", estime Holger Sandte, de Nordea. Tableau du PIB : ID:nB4N0ZT01K Les indicateurs allemands en temps réel ECONDE (Paul Carrel; Patrick Vignal et Marc Angrand pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.