1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le mercredi 11 juillet en 24h chronov
So Foot11/07/2018 à 23:10

Le mercredi 11 juillet en 24h chronov

Pendant plus d'un mois, la Russie accueille la Coupe du monde pour la toute première fois de son histoire. De la fête, du football, des anecdotes... Voici l'intégralité du Mondial au cœur de l'actualité, jour après jour.

00h01: Mécontent de s'être fait sortir de la Coupe du monde par les Bleus, Thibaut Courtois sort le bazooka : "La frustration est là car on perd contre une équipe qui n'est pas meilleure que nous, on a perdu contre une équipe qui joue à rien, qui défend... Contre l'Uruguay, ils ont mis un but sur coup franc et un autre sur une erreur du gardien. Aujourd'hui, un corner. C'est le foot, chacun joue avec ses qualités. Mais c'est dommage pour le foot, qu'aujourd'hui la Belgique n'ait pas gagné." Sur les ondes d'Europe 1 ce mercredi matin, Domenech lui répond du tac au tac: " Eux joueront le match de la troisième place. Et nous, on jouera la finale." Merci Raymond.

8h: France-Belgique toujours, la STIB, l'équivalent belge de la RATP, tient le pari qu'elle avait fait avec son homologue français. En cas de défaite des Diables rouges, elle s'était engagée à diffuser le tube Tous ensemble de Johnny Hallyday dans les couloirs du métro bruxellois. Chose promise, chose due ce matin. La culture française, la vraie, continue de conquérir le monde.

Un pari est un pari ! #fairplay #FRABEL #RATPSTIB pic.twitter.com/exemi2b2o2

-- STIB-MIVB (@STIBMIVB) 11 juillet 2018


8h50: Invité de la Matinale de France Info, l'ancien président du conseil constitutionnel Jean-Louis Debré s'attaque à Emmanuel Macron à coup d'analogies footballistiques, alors que les députés ont débuté lundi un examen de la révision de la constitution voulue par le président : "C'est un vieux travers français de modifier nos règles constitutionnelles régulièrement.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer