Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le mécanisme d'aide aux banques en Italie prêt dans deux mois

Reuters28/01/2016 à 17:24

LE MÉCANISME D'AIDE AUX BANQUES EN ITALIE PRÊT DANS DEUX MOIS

ROME (Reuters) - L'Italie est prête à lancer dans deux mois un mécanisme pour aider les banques du pays à se défaire de leurs créances douteuses et ne prévoit pas de plafonner le montant de la dette que l'Etat peut garantir dans le cadre de cette initiative, a dit un haut fonctionnaire du Trésor.

Avec ce mécanisme, les banques qui cèdent leurs créances douteuses sous la forme de titres seront en mesure d'acheter une garantie de l'Etat dans la tranche la moins risquée de la dette titrisée.

Le coût de la garantie a été estimé à environ 90 points de base pour les trois premières années et devrait augmenter par la suite, a dit à Reuters le directeur général du Trésor, Alessandro Rivera.

La Commission européenne et l'Italie ont conclu mardi soir un accord sur des mesures permettant aux banques italiennes de céder une partie de leurs quelque 200 milliards d'euros de créances douteuses, mettant ainsi un terme à près d'un an de négociations parfois tendues.

Ces créances douteuses, qui se sont accumulées durant une période de récession qui s'est étalée de 2012 à 2014, ont immobilisé le capital des banques et ont réprimé une activité de crédit qui serait bien utile pour étayer une reprise économique fragile.

Le gouvernement italien a pris des mesures pour accélérer la reprise du crédit mais ses ambitions se sont heurtées aux nouvelles règles sur les aides publiques introduites en Europe après la crise financière afin de protéger le contribuable.

En réduisant les coûts de financement de l'acquéreur de ces créances douteuses, la garantie de l'Etat doit aider les banques à les céder à un prix plus élevé, réduisant ainsi le risque de charges liées à des dépréciations desdites créances.

L'indice des valeurs bancaires italiennes cédait 5,46% en Bourse à 17h10, tandis que Banca Monte dei Paschi di Siena, considérée comme la banque la plus fragile d'Italie, chutait de 7,52% à la reprise de la cotation après une suspension en matinée.

(Giuseppe Fonte, Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.