Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le mariage gay, une rupture de civilisation, selon un archevêque

Reuters14/08/2012 à 10:47

LE CARDINAL PHILIPPE BARBARIN ESTIME QUE LE MARIAGE GAY EST UNE RUPTURE DE CIVILISATION

PARIS (Reuters) - Le mariage homosexuel que le gouvernement français souhaite mettre en place l'année prochaine constituerait "une rupture de civilisation", juge le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, dans un entretien accordé au Figaro de mardi.

Cette charge intervient alors que le cardinal André Vingt-Trois a adressé à tous les évêques de France, en prévision de la traditionnelle fête de l'Assomption mercredi, le texte d'une prière critique envers le projet du président François Hollande.

"C'est une rupture de civilisation de vouloir dénaturer le mariage qui est depuis toujours une réalité merveilleuse et fragile", juge Philippe Barbarin qui se défend de toute atteinte à la laïcité.

"La laïcité interdirait-elle la prière?", s'est-il interrogé.

Alors que le président de la République a ouvert un débat national sur la fin de vie qui pose la question de l'euthanasie, le responsable religieux a aussi critiqué cette option.

"Une loi qui justifierait l'euthanasie accréditerait l'idée que certaines vies ne méritent pas d'être vécues", a-t-il encore commenté.

De nombreux élus ont déjà critiqué l'initiative de l'Eglise de France de monter au créneau contre les projets sociétaux du gouvernement.

Jean-Luc Romero, président de l'association Elus locaux contre le sida, s'est ainsi dit choqué lundi par l'appel du président des évêques de France à mobiliser les fidèles le 15 août contre le mariage des homosexuels promis par François Hollande.

Selon un récent sondage BVA, 63% des Français sont favorables à l'union entre personnes du même sexe et 56% à l'adoption par les couples de même sexe.

La ministre déléguée à la famille Dominique Bertinotti a confirmé le 2 août sur Europe 1 qu'une loi sur le mariage homosexuel serait adoptée au premier semestre 2013.

De source gouvernementale, on indiquait lundi que le conseil des ministres pourrait discuter du mariage homosexuel dès l'automne.

Julien Ponthus, édité par Julien Dury

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.