Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le marché auto à la peine en 2012, PSA, Fiat et Renault en 1ère ligne

RelaxNews19/09/2012 à 18:34

Le marché auto à la peine en 2012, PSA, Fiat et Renault en 1ère ligne

(AFP) - Le marché automobile européen devrait plonger cette année et être stable en 2013, prévoient les analystes de Standard and Poor's qui pointent du doigt le problème de surcapacités et les difficultés que connaissent PSA Peugeot Citroën, Renault et Fiat.

Les ventes de voitures et d'utilitaires légers devraient décroître cette année de 6,4% en Europe de l'Ouest à environ 13,4 millions d'unités, après un léger repli de 0,4% en 2011, selon deux études de l'agence de notation publiée mercredi. Pour 2013, SP prévoit une très légère reprise de 0,4%.

Les reculs les plus prononcés sont à attendre pour 2012 en Italie, en France et en Espagne, tandis que les marchés britannique et allemand devraient rester stables.

La situation n'est pas la même pour tous les constructeurs automobiles, souligne l'agence de notation. Confrontés à la baisse des ventes et à une compétition accrue, l'allemand Opel (détenu par General Motors) et l'américain Ford ont vu leurs parts de marché s'éroder depuis 2008.

L'italien Fiat, les français PSA Peugeot Citroën et Renault et les constructeurs japonais souffrent aussi de la mauvaise situation dans le sud de l'Europe.

A l'inverse, le sud-coréen Hyundai-Kia tire son épingle du jeu, avec une part de marché dans l'Union européenne qui a grimpé de 3,4% en 2008 à 6% fin juin 2012. L'allemand Volkswagen a aussi réussi à augmenter sa part de marché de 20,6% à 23,3%.

"Dans ce contexte, la nécessité de réduire les capacités de production est revenue au centre des préoccupations de l'industrie", souligne SP, qui estime cette surcapacité à 20%.

PSA Peugeot Citroën vient d'annoncer la suppression prévue de 8.000 postes en France et la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois, près de Paris. Des interrogations existent sur l'avenir de sites de Fiat, de Ford et d'Opel, tandis que les Allemands, portés par le haut de gamme, se montrent "mitigés" quant à l'idée de résoudre cette question au niveau européen.

Les mesures déjà annoncées devraient réduire les capacités de production européennes de l'ordre de 5%, soit 600.000 véhicules, selon l'agence qui estime qu'au rythme actuel "cela pourrait prendre bien jusqu'en 2013, voire plus" pour arriver à une meilleure adéquation entre l'offre et la demande.

Parmi les trois constructeurs les plus exposés (PSA, Renault et Fiat), PSA paraît le plus à la peine. Encore très dépendant de l'Europe de l'Ouest, il est en train de se développer à l'international mais peine encore à y gagner de l'argent. Le taux d'utilisation de ses usines est aussi particulièrement bas (76%) et sa récente alliance avec General Motors ne devrait pas porter ses fruits avant 2015.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.