Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Mali, un invité encombrant au sommet de Varsovie

Reuters06/03/2013 à 21:16

LE CONFLIT MALIEN, INVITÉ ENCOMBRANT AU SOMMET DE VARSOVIE SUR LA DÉFENSE EUROPÉENNE

par Julien Ponthus

VARSOVIE (Reuters) - Symbole des insuffisances de la politique européenne de défense, le conflit malien s'est révélé mercredi comme un invité encombrant à un sommet où ni François Hollande, ni Angela Merkel n'ont pu annoncer de progrès politiques majeurs.

Invité à l'initiative de la Pologne qui prétend à une place de "grand" à la table de l'Europe militaire, le président français a certes annoncé un succès avec la mort de "chefs terroristes" non identifiés mais reste le seul Européen à déployer des troupes combattantes dans le désert malien.

Cette intervention est pourtant le type d'opération que l'Union européenne ambitionne de pouvoir mener collectivement dans le cadre de la politique européenne de sécurité et de défense (PESD).

"Le Mali montre que nous vivons dans un monde où la défense de nos intérêts et de notre sécurité dépendra de plus en plus de la capacité à lancer rapidement et efficacement des opérations militaires", ont ainsi déclaré dans un communiqué commun les ministres de la Défense des six pays réunis à Varsovie.

Sans surprise, aucun Etat n'a pourtant proposé d'envoyer ses forces prêter main forte aux soldats français impliqués dans des accrochages de plus en plus violents avec les rebelles islamistes et qui ont fait une quatrième victime dans leurs rangs mercredi.

François Hollande a utilisé la tribune de ce sommet pour répondre implicitement à son prédécesseur Nicolas Sarkozy qui, cité dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles, s'est montre très critique sur l'intervention française.

"L'Histoire retiendra que cette opération qui a été faite par la France au nom de la communauté internationale et avec l'Europe en soutien, a été, je pense, une étape très importante dans la lutte contre le terrorisme", a-t-il dit.

Le sommet de Varsovie, en regroupant les pays du groupe de Visegrad (Pologne, Hongrie, Slovaquie et République Tchèque) et ceux du Triangle de Weimar (Pologne, Allemagne et France), avait pour but de mettre l'Europe centrale au coeur de la politique européenne de défense.

Le Premier ministre polonais Donald Tusk y a annoncé la création d'un groupe de combat tactique européen de 2.000 à 3.000 hommes qui devrait être opérationnel en 2016.

Farouchement attachée à l'Otan après s'être dégagée du giron soviétique, la Pologne a progressivement intégré la nécessité d'une Europe de la défense forte et complémentaire à l'Alliance atlantique.

Ce sommet devait aussi être l'occasion pour les six pays d'afficher leurs ambitions pour le Conseil européen de décembre qui doit marquer une relance de l'Europe de la défense.

Crise économique oblige, les dirigeants des six pays se sont bornés à répéter la feuille de route confiée l'année dernière au Haut Représentant de l'Union pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton, à savoir : accélérer la mutualisation des moyens militaires ou faciliter les synergies entre industriels.

Edité par Yann Le Guernigou


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.