1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Maire appelle Berlin à assouplir ses règles d'exportations d'armes
Reuters24/02/2019 à 12:03

LE MAIRE APPELLE BERLIN À ASSOUPLIR SES RÈGLES D'EXPORTATIONS D'ARMES

BERLIN (Reuters) - Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, invite dimanche l'Allemagne à assouplir ses règles sur les exportations d'armes vers les pays hors Union, afin de soutenir l'industrie de la défense franco-allemande.

L'Allemagne a décidé unilatéralement en octobre dernier, à la suite de l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à Istanbul, de suspendre ses ventes d'armes à l'Arabie saoudite, son deuxième marché après l'Algérie. La France redoute que cette décision n'entrave le développement à l'export de futurs projets conjoints.

"Il ne sert à rien de produire des armes par le biais d'une coopération accrue entre la France et l'Allemagne si nous ne sommes pas en mesure de les exporter", déclare Bruno Le Maire dans une interview au journal allemand Welt am Sonntag.

"Si l'on veut être concurrentiel et efficace, il faut que nous puissions exporter dans des pays hors de l'Europe", ajoute-t-il.

Pour le ministre, la France dispose déjà de règles strictes encadrant ses exportations. "Notre espoir est de parvenir à un accord avec l'Allemagne sur ce point crucial", dit-il, à l'heure où Paris et Berlin oeuvrent à l'élaboration d'une doctrine commune en matière d'exportation d'armements.

En janvier, la chancelière allemande Angela Merkel avait estimé au côté d'Emmanuel Macron à Aix-La-Chapelle, que la définition d'une doctrine commune était nécessaire mais supposait une évolution de la culture française en la matière.

(Michael Nienaber, Julie Carriat pour le service français, édité par Henri-Pierre André)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • spcmg71
    24 février15:08

    nayara : orientées vers l'l'Ouest. pas compris. merci de preciser

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer