1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« ?Le maintien de l'ordre à la française a explosé en vol? »
Le Point14/12/2018 à 15:10

Samedi 8 décembre, le gouvernement avait prévu 8 000 membres des forces de l'ordre pour contenir les débordements liés à la manifestation des 10 000 Gilets jaunes sur les Champs-Élysées. Le ministère de l'Intérieur avait prévu un dispositif mobile censé s'adapter aux groupes de casseurs, et éviter les dégradations de monuments historiques comme la semaine précédente avec l'Arc de Triomphe. Samedi, dès dix heures du matin, les policiers et CRS dispersaient la foule à l'aide de grenades lacrymogènes. À la fin de la journée, Emmanuel Grégoire, adjoint à la maire de Paris Anne Hidalgo, accusait « ?beaucoup plus de dégâts? » que le samedi précédent où seulement 8 000 manifestants étaient présents.

Pour David Dufresne, journaliste auteur de l'enquête Maintien de l'ordre (

Hachette Littérature

, 2007), le gouvernement ne respecte plus la doctrine française consistant à « montrer sa force pour ne pas s'en servir? », qui a fait la gloire du pays, notamment depuis Mai 68 où aucune victime n'avait été à déplorer. Cinquante ans plus tard, la multiplication d'images et vidéos montrant des CRS abuser de la force sur des manifestants (scène du Burger King) ou humilier des lycéens (Mantes-la-Jolie) prouve que les forces de l'ordre sont débordées. On recense plus de mille blessés depuis le début du mouvement social et...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer