Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Louvre-Lens fait renaître la cité étrusque de Cerveteri

RelaxNews04/12/2013 à 13:49

"Les Étrusques et la Méditerranée. La cité de Cerveteri" est la première exposition archéologique du Louvre-Lens, la troisième exposition temporaire après "L'Europe de Rubens" et "Renaissance". AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN

(AFP) - Le musée du Louvre-Lens, qui souffle mercredi sa première bougie, s'intéresse à partir de jeudi à l'art étrusque, notamment à la cité antique de Cerveteri, dont le rayonnement dura plusieurs siècles avant qu'elle ne tomber sous la coupe de Rome en 273 avant J.-C.

"Les Etrusques et la Méditerranée. La cité de Cerveteri" est la première exposition archéologique du Louvre-Lens, la troisième exposition temporaire après "L'Europe de Rubens" et "Renaissance".

Plus de 400 objets (vases peints, coupes, amphores, sarcophages...) sont exposés sur 1.800 m2. "On a un espace très ouvert, on circule très librement", se félicite Laurent Haumesser, conservateur en chef du Département des antiquités grecques, étrusques et romaines (Dager) du Louvre.

Cerveteri a été redécouverte au XIXe siècle mais les fouilles ont continué aux XXe et XXIe siècles et certains objets exposés ont été sortis de terre l'année dernière.

La plupart des vases dans les vitrines de la galerie sont extrêmement bien conservés. "Il y a un état de conservation qui est assez satisfaisant. Tout ce qui relève de l'art funéraire est privilégié puisque les vases sont déposés dans la tombe qui agit comme une sorte de conservatoire", souligne Laurent Haumesser.

L'emblématique "sarcophage des Epoux"

"Et pour toutes les pièces qu'on présente il y a des décennies de travail sur la conservation et la restauration. L'emblème, c'est vraiment le sarcophage des Epoux", qui date du VIe siècle avant J.-C., ajoute-t-il.

Ce sarcophage en terre cuite, représentant un couple allongé, est l'une des pièces majeures de l'exposition.

Le choix chronologique pour l'exposition des oeuvres, principalement du IXe au Ier siècle avant J.-C. "est apparu comme le plus clair pour raconter l'histoire d'une cité. Mais il n'empêche pas une présentation thématique", explique Françoise Gaultier, directrice par intérim du Dager.

"C'est une civilisation qui est un peu absente des manuels scolaires", admet M. Haumesser. Avant d'assurer: "C'est une de ces cultures centrales pour comprendre la Méditerranée antique, il ne faut pas réduire la Méditerranée à Rome et aux Grecs".

"Cerveteri a joué un rôle particulier comme passeur entre l'Orient, le Proche-Orient et l'Occident. C'était une cité très accueillante, très ouverte aux influences étrangères. Elle a contribué au développement de nos civilisations", renchérit Mme Gaultier.

Alors qu'une exposition est consacrée aux Etrusques jusqu'au 9 février au musée Maillol à Paris, Le Louvre a pour projet de refaire ses deux salles consacrées à cette période et qui "n'ont pas bénéficié de la rénovation qui accompagnait le développement du Grand Louvre", précise-t-elle.

Une avant-première, gratuite, est prévue mercredi à 21H00. L'exposition se terminera à Lens (Pas-de-Calais) le 10 mars 2014 et sera ensuite présentée au Palais des Expositions de Rome, du 14 avril au 20 juillet.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.