Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le long règne de "Bibi" entre les mains des électeurs israéliens

Reuters17/03/2015 à 03:45

* Netanyahu a tenté jusqu'au bout de replacer la sécurité au centre des débats * Le vainqueur du scrutin ne sera pas forcément celui qui formera le gouvernement par Dan Williams JERUSALEM, 17 mars (Reuters) - Benjamin Netanyahu joue une partie de son avenir à la tête du gouvernement israélien ce mardi dans les urnes au terme d'une campagne électorale qui a montré la lassitude des Israéliens envers son discours sécuritaire anxiogène. A 65 ans et après neuf années au pouvoir, "Bibi" brigue un quatrième mandat qui le rapprocherait du record de longévité du père-fondateur de l'Etat d'Israël, David Ben Gourion, qui avait passé 12 ans à la tête du gouvernement. En difficulté sur les questions sociaux-économiques face à l'opposition de centre-gauche, le Premier ministre a cherché ces derniers jours à replacer l'Iran et la Palestine au centre des débats, en excluant notamment lundi la création d'un Etat palestinien en cas de réélection. ID:nL6N0WI3GU Mais si l'Union sioniste rassemblant les centristes et les travaillistes arrive en tête du scrutin, comme le prédisent les derniers sondages, c'est logiquement le dirigeant travailliste Isaac Herzog qui devrait se voir confier la tâche d'essayer de former le nouveau gouvernement. Essayer, seulement, car dans une Knesset qui devrait pencher nettement à droite, rien n'indique que le centre-gauche, crédité de 22 à 26 sièges sur 120, serait en mesure de constituer une coalition. L'une des clés sera le score du parti centriste Kulanu, dont le dirigeant Moshe Kahlon, dissident du Likoud de Netanyahu, est très courtisé par le Premier ministre qui lui a promis dimanche le ministère des Finances. Une autre sera le résultat de la liste d'union constituée par les quatre partis arabes, qui devrait arriver en troisième position, selon les sondages. "NETANYAHU PANIQUE" Dans le cas où Isaac Herzog ne parviendrait pas à former un gouvernement, c'est le Likoud de Benjamin Netanyahu, auquel les sondages promettent de 20 à 22 sièges, qui devrait reprendre la main. Mais pour rester fort sur la scène internationale comme en interne, le Premier ministre a besoin d'une victoire dans les urnes et il n'a pas ménagé ses efforts pour cela en liant le "destin" d'Israël à son propre sort et en se disant victime d'un "complot international". "C'est une campagne fatidique et difficile", a-t-il dit à ses partisans lors de son dernier discours, lundi. "Nous ne pouvons pas nous permettre de rester à la maison parce que dans ce cas nous perdrons notre maison." Isaac Herzog et sa colistière Tzipi Livni, qui a été chargée par le passé des négociations de paix avec les Palestiniens, ont maintes fois reproché à Benjamin Netanyahu de jouer avec les peurs des Israéliens pour éviter d'avoir à rendre des comptes sur la situation économique très difficile du pays. "Netanyahu est en pleine panique alors que pour Tzipi Livni et moi-même, ce qui compte, c'est le bien du pays", a dit lundi le dirigeant travailliste, âgé de 54 ans, à la télévision. "Le vote de demain est un choix entre le changement et l'espoir d'une part, et la déception et la chute de l'autre." Les bureaux de vote ouvriront leurs portes à 5h00 GMT et fermeront à 20h00 GMT, heure à laquelle seront publiés des sondages à la sortie des urnes. Les premiers résultats sont attendus à partir de 21h00 GMT. (Tangi Salaün pour le service français) )

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.