Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Livre de poche, né en février 1953, fête ses 60 ans

RelaxNews08/02/2013 à 17:53

Keith Gentry/shutterstock.com

(AFP) - Révolutionnaire lors de sa naissance en février 1953, le Livre de poche fête ses 60 ans avec au palmarès de ce sexagénaire en pleine forme plus d'un milliard de livres imprimés et vendus en six décennies, un catalogue de 5.200 titres et plus de 2.000 auteurs.

C'est un visionnaire, Henri Filipacchi, alors secrétaire général de la Librairie Hachette, qui saisit en 1953 l'importance de l'accès à la lecture pour tous et conçoit ces petits livres à prix modique (2 francs, soit 30 centimes d'euros): une révolution culturelle qui a profondément marqué la seconde moitié du XXe siècle.

En mettant au service de tous les grands textes classiques et modernes les techniques d'impression et de diffusion du roman populaire, Henri Filipacchi est applaudi par les partisans de cette démocratisation, mais aussi fustigé par d'autres, hostiles à ce "rabaissement de la littérature"...

Les trois premiers titres parus au Livre de poche sont "Koenigsmark" de Pierre Benoit, "Les Clés du royaume" d'A. J. Cronin et "Vol de nuit" d'Antoine de Saint-Exupéry.

Puis l'offre s'étoffe avec d'autres grands textes, mais aussi des romans policiers, de science-fiction, des livres de cuisine, de bricolage, des documents d'actualité, etc. Aujourd'hui, Dan Brown ou Ken Follett voisinent dans cette collection sans frontières avec Levinas, Flaubert avec Katherine Pancol, Pénélope Bagieu avec Montaigne...

Le décollage du Livre de poche a dû néanmoins attendre la fin des années 1950 et le plébiscite de la nouvelle génération des "baby-boomers" lecteurs. La croissance s'accélère dans les années 1960: de 8 millions d'exemplaires en 1958, les ventes atteignent 28 millions en 1969.

Devant ce succès, le Livre de poche est imité par d'autres éditeurs qui fondent leur propre maison dédiée au format poche (J'ai lu, Presses Pocket, Folio...). Aujourd'hui, un livre vendu sur quatre est au format poche.

Ce 60e anniversaire est notamment marqué par la création de l'"E-book du livre de poche", son catalogue numérique, un concours d'écriture en ligne sur le site de la plate-forme communautaire welovewords.com, ou encore une grande exposition retraçant son histoire et ses évolutions graphiques au Salon du livre, du 22 au 25 mars à Paris.

cha/pjl/jlc

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.