Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

SANOFI

65.87EUR
+0.69% 
Ouverture théorique 66.35
indice de référence CAC 40

FR0000120578 SAN

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    65.10

  • clôture veille

    65.42

  • + haut

    66.40

  • + bas

    65.10

  • volume

    3 310 614

  • valorisation

    82 602 MEUR

  • capital échangé

    0.26%

  • dernier échange

    25.04.18 / 17:35:22

  • secteur

    Pharmacie

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    60.61

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    71.13

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter SANOFI à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter SANOFI à mes listes

    Fermer

Le lien entre Zika et microcéphalies bientôt éclairci, dit l'OMS

Reuters12/02/2016 à 12:45
    GENEVE, 12 février (Reuters) - L'Organisation mondiale de la 
Santé (OMS) se donne quelques semaines pour déterminer s'il 
existe un lien de causalité entre le virus Zika et deux 
affections neurologiques, la microcéphalie du nouveau-né et le 
syndrome de Guillain-Barré chez l'adulte, a dit vendredi une 
responsable de l'agence onusienne. 
    "Le lien entre Zika et Guillain-Barré est hautement 
probable", a toutefois ajouté Marie-Paule Kieny, sous-directrice 
adjointe de l'OMS pour les systèmes de santé et l'innovation. 
    Marie-Paule Kieny, qui est française, a également déclaré 
qu'il faudrait au moins dix-huit mois pour entamer des essais 
cliniques de vaccins contre le virus sur des humains.  
    L'ancienne chercheuse a jugé que deux projets semblaient 
plus avancés que les autres, un vaccin à ADN porté par les 
National Institutes for Health (NIH), des institutions 
gouvernementales américaines, et un produit inactivé développé 
par Bharat Biotech en Inde.  
    Les NIH ont adopté la même approche que celle ayant servi 
pour la mise au point d'un vaccin contre le virus du Nil 
occidental. 
    Le laboratoire indien Bharat a quant à lui fait savoir qu'il 
entamerait très vite des essais pré-cliniques sur des animaux.  
    Au total, plus d'une dizaine de laboratoires travaillent sur 
un vaccin contre Zika, dont le français Sanofi  SASY.PA , ainsi 
que des chercheurs au Brésil, pays qui a annoncé jeudi un 
partenariat avec l'université du Texas.  
    Les obstacles au développement d'un vaccin restent cependant 
importants, notamment parce que le groupe considéré comme le 
plus à risque est celui des femmes enceintes.  
    L'amélioration du dépistage est considérée comme cruciale 
pour combattre l'épidémie, décrétée par l'OMS comme une urgence 
sanitaire de portée mondiale en raison du lien possible entre le 
virus et les malformations néonatales.  
    De nouveaux kits de dépistage pourraient être rapidement 
disponibles, dans un délai de quelques semaines.  
    Les scientifiques du Brésil, où le virus Zika transmis par 
des moustiques pourrait avoir touché jusqu'à 1,5 million de 
personnes, cherchent à déterminer si l'affection a pu être à 
l'origine d'une forte hausse des cas de microcéphalie chez le 
nouveau-né.  
    Plus de 4.000 cas suspects de microcéphalie ont été recensés 
à ce jour, dont plus de 400 ont été confirmés. La présence du 
virus Zika a été identifiée sur 17 nourrissons, mais aucun lien 
n'a pu encore être prouvé, même si de nombreux scientifiques 
sont convaincus que ce lien existe bel et bien.  
 
 (Stephanie Nebehay; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 

Valeurs associées

+0.69%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.