Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le jour où l'hôtel des adversaires du PSV a pris feu
So Foot20/04/2020 à 14:00

Le jour où l'hôtel des adversaires du PSV a pris feu

Le 29 septembre 1971, le Hallescher FC Chemie, modeste club est-allemand, s'apprête à tenter l'exploit de battre le PSV Eindhoven en Coupe de l'UEFA. Mais la rencontre n'aura jamais lieu : la veille du match retour, l'hôtel des joueurs du HFC est réduit en cendres.

"N'insistez pas. J'ai déjà raconté cette histoire des dizaines de fois et c'est à chaque fois très difficile pour moi de me souvenir de tout ça. Je ne veux plus en parler." À 76 ans, Klaus Urbanczyk, ancien international est-allemand, aimerait qu'on le sollicite pour autre chose que le souvenir de la nuit du 28 septembre 1971, lorsqu'il a échappé à la mort dans un terrible incendie survenu à Eindhoven. Ce jour-là, son équipe du Hallescher FC Chemie se prépare à affronter le PSV à l'occasion du match retour du premier tour de la Coupe de l'UEFA. Deux semaines plus tôt, au stade Kurt Wabbel de Halle, devant 35 000 personnes, l'aller s'est achevé sur un encourageant 0-0 face à des Bataves donnés grands favoris. "Cette année-là, nous avions terminé quatrièmes du championnat, se souvient Pleun Strik, le capitaine du PSV de l'époque. Et pour être francs, nous ne connaissions pas vraiment notre adversaire. Dans nos esprits, ce match ne devait être qu'une formalité."

L'hippocampe argenté


À l'aube des années 1970, le Hallescher FC Chemie est loin de jouer les premiers rôles de l'Oberliga est-allemande. Son principal fait d'armes est une coupe nationale glanée en 1962. En championnat, le club de Saxe-Anhalt lutte alors contre la relégation en deuxième division et vit dans l'ombre de son rival voisin, le 1. FC Magdebourg, qui truste les premières places en compagnie du Dynamo Dresde ou du FC Carl Zeiss Iéna. En 1971, les Rouge et Blanc obtiennent pourtant le meilleur classement de leur histoire : une troisième place qualificative pour la Coupe de l'UEFA. Autant dire que la joie est à son comble lorsque le tirage au sort leur offre une joute aller-retour face au prestigieux PSV Eindhoven. À l'époque, l'équipe est-allemande est composée principalement de jeunes talents sans grande expérience. À la rigueur, un homme se distingue : Klaus Urbanczyk, un défenseur central aux 34 sélections avec la Nationalmannschaft der DDR. À Eindhoven, ce dernier et ses coéquipiers du HFC prennent leurs quartiers aux troisième et quatrième étages de l'hôtel 't zilverne zeepard ("L'hippocampe argenté"). Ils occupent les lieux Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer