Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

TOKYO EL HLDG

3.40EUR
0.00% 

JP3585800000 TPO

Ber/Bre données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    3.40

  • clôture veille

    3.40

  • + haut

    3.40

  • + bas

    3.40

  • volume

    0

  • valorisation

    5 464 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    20.04.18 / 08:08:18

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter TOKYO EL HLDG à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter TOKYO EL HLDG à mes listes

    Fermer

Le Japon compte à nouveau un réacteur nucléaire en activité

Reuters11/08/2015 à 04:29

par Aaron Sheldrick et Issei Kato TOKYO/SATSUMASENDAI, Japon, 11 août (Reuters) - Le Japon compte à nouveau un réacteur nucléaire en activité, celui de Sendai dans le sud-ouest de l'archipel. Son redémarrage, mardi, met fin à près de deux années sans électricité nucléaire au Japon, conséquence d'un lent processus de renforcement des normes de sécurité après la catastrophe de Fukushima. Le gouvernement du Premier ministre Shinzo Abe, qui veut relancer l'industrie nucléaire, espère convaincre une opinion publique majoritairement hostile que la sécurité est garantie par ces nouvelles normes mises en place depuis le désastre provoqué par le séisme et le tsunami de mars 2011. Inondée par une vague géante, la centrale de Fukushima Daiichi (n°1) a connu alors une fusion partielle ou totale des coeurs de trois réacteurs. Des rejets radioactifs ont entraîné l'évacuation forcée de plus de 160.000 habitants, dont beaucoup ne reviendront jamais chez eux. L'accident, le plus grave depuis Tchernobyl en 1986, a choqué le monde entier d'autant que le gouvernement de l'époque et l'opérateur de la centrale, Tokyo Electric Power (Tepco) 9501.T , ont mis deux mois à reconnaître son ampleur. Tous les réacteurs nucléaires du Japon, au nombre d'une cinquantaine, ont interrompu leurs opérations après le désastre. Deux réacteurs ont été autorisés en 2012 à fonctionner temporairement avec les anciennes normes de sécurité mais depuis septembre 2013, l'ensemble du secteur est à l'arrêt. Sur les 25 réacteurs, répartis dans quinze centrales, qui ont postulé pour obtenir l'autorisation de redémarrer, seuls cinq ont obtenu l'aval des autorités. LA CENTRALE LA PLUS ÉLOIGNÉE DE TOKYO Le processus de redémarrage du réacteur numéro 1 de la centrale de Sendai, dans le sud-ouest de l'archipel, a été enclenché à 10h30 (01h30 GMT), a déclaré son exploitant, le groupe Kyushu Electric Power 9508.T . Il faudra une douzaine d'heures pour qu'il atteigne sa température critique et quelques jours pour produire à pleine capacité, a précisé la société. La centrale de Sendai est la centrale japonaise la plus éloignée de Tokyo, où des manifestants opposés au nucléaire se massent régulièrement devant la résidence officielle de Shinzo Abe. Elle est située sur la côte occidentale de l'île de Kyushu, à près de 1.000 kilomètres de la capitale. Pour Shinzo Abe, relancer l'industrie nucléaire est capital pour réduire le coût d'importation de l'énergie du Japon, qui achète à l'étranger des quantités records de gaz naturel liquéfié. Ce pari doit aussi lui servir pour vanter l'expertise japonaise en matière de technologie nucléaire. Le chef de l'autorité de sûreté nucléaire a assuré que les nouvelles normes de sécurité garantissaient qu'un accident comme celui de Fukushima ne pourrait pas se produire à l'avenir. Devant la centrale de Sendai, les militants antinucléaires ne sont pas convaincus. "Il faudra changer les lieux d'évacuation en fonction de la direction du vent. Le plan d'évacuation actuel est absurde", déclare Shouhei Nomura, un ancien ouvrier du nucléaire âgé de 79 ans, qui s'oppose désormais à l'énergie atomique et dort dans un campement de protestation installé près de l'usine. (Patrick Vignal et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Valeurs associées


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.