1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le groupe LR pour le maintien de la primaire en novembre 2016
Reuters15/12/2015 à 13:04

    PARIS, 15 décembre (Reuters) - Le groupe Les Républicains de 
l'Assemblée nationale s'est prononcé mardi pour le maintien de 
la primaire présidentielle de la droite et du centre à la date 
prévue de novembre 2016, a déclaré son président, Christian 
Jacob. 
    Cette consultation est prévue les 20 et 27 novembre 2016 
mais certains membres des Républicains avaient estimé après les 
élections régionales qui ont vu une montée du Front national 
qu'il fallait régler plus vite la question du leadership de la 
droite afin de la mettre en ordre de bataille 
    Une éventuelle anticipation de la primaire était contestée 
par des prétendants comme Alain Juppé et François Fillon, qui 
craignaient que cela ne profite à Nicolas Sarkozy. 
    "C'est un débat qui semblait intéressant à avoir aujourd'hui 
au lendemain des élections régionales", a dit Christian Jacob, 
qui avait demandé si c'était techniquement possible et s'il y 
avait un consensus des candidats ou des candidats potentiels. 
    "Visiblement, il n'y a pas de consensus donc à partir de ce 
moment-là on maintient le calendrier tel qu'il avait été fixé", 
a-t-il ajouté. "Je pense qu'il était important aujourd'hui 
d'avoir ce débat plutôt que de le traîner pendant six mois ou 
huit mois de primaires, autant qu'il soit tranché maintenant."   
   
 
 (Emile Picy, édité par Yves Clarisse) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer