1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le gouverneur de la banque centrale de Lettonie suspendu

Reuters20/02/2018 à 18:41

LE GOUVERNEUR DE LA BANQUE CENTRALE DE LETTONIE SUSPENDU

par Gederts Gelzis

RIGA (Reuters) - Le gouverneur de la banque centrale de Lettonie a été suspendu mardi en attendant le résultat d'une enquête pour corruption, qui déstabilise le secteur financier de cet Etat membre de la zone euro ayant conservé des liens étroits avec la Russie.

Le cabinet du Premier ministre letton a annoncé qu'Ilmars Rimsevics, soupçonné d'avoir sollicité un pot-de-vin de 100.000 euros, avait été suspendu de ses fonctions en raison d'une enquête menée par l'agence anti-corruption du pays.

Ilmars Rimsevics, qui a été interpellé ce week-end, a déclaré mardi qu'il était victime d'une campagne de diffamation parce qu'il mène une croisade anti-corruption dans le secteur bancaire letton. Il a précisé qu'il ne démissionnerait pas.

"Je n'ai pas réclamé, ni reçu, de pots-de-vin", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. "Je suis devenu la cible de certaines banques commerciales lettones pour détruire la réputation de la Lettonie."

Le gouvernement letton a de son côté estimé qu'Ilmars Rimsevics devait démissionner. "Je ne peux pas concevoir qu'un gouverneur de la Banque de Lettonie placé en détention pour une accusation aussi grave puisse continuer à travailler", a déclaré lundi le Premier ministre, Maris Kucinskis.

Il n'était pas possible de savoir dans l'immédiat si le gouverneur continuerait à représenter la Lettonie au conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE).

Le secteur financier letton est également fragilisé depuis quelques jours par des accusations de blanchiment d'argent et de violation des sanctions contre la Corée du Nord portées par les Etats-Unis contre la troisième banque de Lettonie, ABLV.

Le système bancaire de la Lettonie, pays balte ayant acquis son indépendance de l'Union soviétique en 1991, avant de rejoindre l'Union européenne en 2004, puis la zone euro en 2014, est dominé par des établissements nordiques.

Dans un document détaillant ses accusations contre ABLV, le département du Trésor américain écrit que la dépendance du système bancaire letton à l'égard des comptes détenus par des étrangers l'expose à un risque accru d'activités illégales.

Le Fonds monétaire international (FMI) a appelé à plusieurs reprises la Lettonie à la vigilance sur les dépôts de non résidents - essentiellement russes ou des pays de la CEI (ex-URSS) - et à renforcer ses mesures de protection contre le financement du terrorisme et le blanchiment d'argent.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • akarien
    20 février19:53

    C'est l'étonnant !

    Signaler un abus

  • rillouto
    20 février19:43

    bein oui lechypre ... le monde pourr i jusqu'a la moelle ....

    Signaler un abus

  • lechypre
    20 février19:18

    On s en fou, ils sont des milliers a tremper dans les magouille, même la chef du FMI...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer