1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le gouvernement Valls dévoilé ce mercredi

Le Point02/04/2014 à 08:14

En 2012, Manuel Valls était venu soutenir François Hollande lors de son meeting de campagne au Bourget.

Le gouvernement de Manuel Valls, que François Hollande veut "de combat" pour "ouvrir une nouvelle étape" de son quinquennat, sera dévoilé mercredi, avec une certitude - et un premier écueil - l'absence des écologistes, qui ont décidé de ne pas y participer.Rien n'a filtré sur l'heure de l'annonce du gouvernement. Compte tenu du déplacement du chef de l'Etat à Bruxelles, ce sera avant son départ à 10 h 30 ou après son retour, en fin de journée. Le premier Conseil des ministres de la nouvelle équipe a d'ores et déjà été fixé à vendredi matin. "Ce sera une équipe resserrée, cohérente et soudée", avait précisé le chef de l'Etat lors de son allocution télévisée lundi soir. Avec pour objectifs: "redonner de la force à notre économie", garantir la "justice sociale" et assurer "l'apaisement et le rassemblement" des Français, après des élections marquées par une forte poussée du Front national et la déroute des socialistes.Mais, dès mardi soir, premier affront pour le nouveau Premier ministre, avec la décision d'Europe Ecologie-Les Verts ne pas entrer dans le gouvernement. Pourtant, Manuel Valls leur avait offert un grand ministère de l'écologie, de l'énergie et des transports, pris des engagements sur la transition énergétique et la décentralisation et promis une méthode de gouvernement les associant "au processus de décision". Avec la réaffirmation d'instiller une dose de proportionnelle aux législatives. Toutes choses chères au...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer