Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le gouvernement turc dénonce la "partialité" de Twitter

Reuters22/03/2014 à 19:53

TWITTER INACCESSIBLE EN TURQUIE

par Daren Butler

ISTANBUL (Reuters) - Les services du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, ont justifié samedi le blocage du réseau social Twitter par son caractère "partial" et sa tendance à servir de relais à la "diffamation systématique" du gouvernement.

Un responsable gouvernemental a néanmoins déclaré à Reuters que les discussions entamées vendredi avec l'entreprise américaine, destinées à aplanir le différend, étaient sur la bonne voie.

Les autorités turques ont fermé jeudi soir l'accès au site, quelques heures après le souhait émis par Recep Tayyip Erdogan de l'"éradiquer" durant l'actuelle campagne en vue des élections municipales du 30 mars.

Cette décision a attiré sur Ankara les foudres d'organisations de défense des droits de l'homme et de pays occidentaux, en particulier les Etats-Unis qui ont dénoncé une atteinte à la démocratie et à la liberté d'expression.

Le site était toujours inaccessible samedi et ceux qui tentaient de s'y connecter tombaient invariablement sur une page sur laquelle figuraient des décisions de justice présentant le blocage comme "une mesure de protection".

Selon un communiqué du cabinet du Premier ministre, la mise en sommeil forcée de Twitter s'explique par son refus de se plier à des centaines de décisions de justice prises depuis le mois de janvier, un refus qualifié de "bravade".

"Twitter a été utilisé pour répandre une diffamation systématique en faisant circuler des enregistrements acquis par des procédés illégaux, des enregistrements d'écoutes factices et truqués", écrivent les services de Recep Tayyip Erdogan.

Ces dernières semaines, des utilisateurs de Twitter ont publié quasi quotidiennement des enregistrements présentés comme des conversations téléphoniques du Premier ministre, de membres éminents du gouvernement et de chefs d'entreprise. Si elles sont authentiques, ces discussions portent sur des faits de corruption présumés.

"Nous pensons que ce comportement porte atteinte à l'image de l'entreprise en question et donne de notre pays une image injuste et inexacte", peut-on lire dans le communiqué du cabinet de Recep Tayyip Erdogan.

A l'appui de la démonstration, le document avance que d'autres pays ont pris des mesures similaires pour des motifs comparables.

Affaibli par les soupçons de corruption qui pèsent sur son gouvernement, Recep Tayyip Erdogan s'estime victime d'un complot fomenté depuis les Etats-Unis par un religieux en exil, Fethullah Gulen, ce que ce dernier dément.

(Simon Carraud pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.