Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le gouvernement se veut rassurant sur les contrats aidés

Reuters30/08/2017 à 15:42

LE GOUVERNEMENT SE VEUT RASSURANT SUR LES CONTRATS AIDÉS

PARIS (Reuters) - Confronté à une grogne grandissante sur la réduction des emplois aidés, le gouvernement recevra d'ici la fin de la semaine les représentants des collectivités territoriales afin de veiller au bon déroulement de la rentrée dans les établissements scolaires, l'un des secteurs affectés par cette mesure budgétaire.

A quelques jours de la rentrée des classes, les élus locaux craignent que celle-ci ne soit perturbée en métropole par un manque de personnel, comme cela a été le cas à La Réunion où les élèves ont commencé les cours avec une semaine de retard.

Les contrats aidés, des contrats subventionnés estimés à 2,8 milliards d'euros en 2017, sont jugés trop coûteux et inefficaces par le gouvernement. Censés aider à l'insertion dans le monde professionnel, ils concernent notamment l'Education nationale et le secteur hospitalier.

Fin juillet, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, avait précisé devant l'Assemblée qu'il ne restait que 110.000 contrats aidés pour le deuxième semestre de 2017 sur les 293.000 prévus cette année. Le gouvernement explique vouloir mieux cibler ces contrats.

"METTRE LES ENFANTS EN DANGER"

Le Premier ministre, Edouard Philippe, souligne mercredi dans un communiqué "la mobilisation significative de contrats aidés autour de l'accompagnement des enfants handicapés à l'école avec plus de 50.000 contrats".

Selon le Snuipp-FSU, "c'est déjà 23.157 de moins que l'année précédente". Le syndicat majoritaire des professeurs des écoles a dénoncé dans un communiqué "les répercussions de ce véritable plan social pour les personnels, les enseignants et leurs élèves".

La rentrée est prévue lundi 4 septembre, mais elle pourrait être décalée dans certaines communes, faute de personnel. C'est déjà le cas à Valorbiquet, dans le Calvados, où le conseil municipal a voté son report d'une semaine.

"Une telle brutalité dans les changements de méthode en plein été, ça nous empêche, nous, de travailler correctement", déplorait lundi la maire de la commune, Christelle Bacq de Paepe, sur France Bleu.

"Je ne veux pas prendre la responsabilité de mettre les enfants en danger", ajoutait-elle.

Alain Tourret, député de La République en marche de ce département, a demandé au gouvernement "d'assouplir sa position".

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des Territoires, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, seront chargés de rencontrer le représentants des collectivités territoriales, précise Matignon dans un communiqué.

Le gouvernement "aidera les collectivités à mobiliser d'autres dispositifs d'accès à l'emploi, notamment en développant le recrutement de jeunes sous statut d'apprenti en collectivité", précisent les services du Premier ministre.

(Cyril Camu, édité par Sophie Louet)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.