1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le gouvernement renforce le contrôle des chômeurs

Reuters19/03/2018 à 13:15

LE GOUVERNEMENT RENFORCE LE CONTRÔLE DES CHÔMEURS

PARIS (Reuters) - Le gouvernement, qui dévoile lundi ses arbitrages sur le contrôle des demandeurs d'emploi, prépare des sanctions alourdies pour les chômeurs qui ne satisfont pas aux démarches et prévoit à cet effet de renforcer les équipes de contrôle de Pôle Emploi.

La ministre du Travail annoncera dans l'après-midi aux partenaires sociaux des mesures sur le "rééquilibrage" des sanctions et sur la gouvernance de l'Unedic, deux des cinq volets de la réforme de l'assurance chômage.

Selon l'édition de lundi du Parisien, Muriel Pénicaud souhaite revoir le barème des sanctions pour le rendre plus équitable.

Elles seront allégées lorsque le chômeur ratera sans motif valable un rendez-vous avec son conseiller Pôle emploi. A l'inverse, elles seront alourdies pour ceux qui affichent un manque de volonté flagrant pour retrouver un emploi.

Leurs allocations pourraient être réduites "soit de moitié, soit de façon dégressive, voire en totalité", ajoute le quotidien. La durée de suspension, souvent autour de quinze jours aujourd'hui, passerait à un ou deux mois.

Le gouvernement entend également redéfinir la notion d'"offre raisonnable".

Selon la définition du Code du travail, il s'agit "d'un emploi compatible avec ses qualifications et ses compétences professionnelles". Tout demandeur d'emploi pourrait désormais préciser lors de son premier entretien à Pôle emploi ce qu'il est prêt à accepter en termes d'activité, de zone géographique, de temps (partiel ou temps plein), selon Le Parisien.

Les effectifs de l'équipe de contrôle de Pôle emploi tripleront pour passer de 200 à 600 agents d'ici la fin de l'année.

Concernant la gouvernance de l'Unedic, Le Monde a rapporté vendredi dernier que l'une des pistes à l'étude consistait à instaurer un système assez proche de celui qui prévaut pour le régime des intermittents du spectacle.

Il fixerait un cadrage financier en amont: si les partenaires sociaux s'en écartaient, l'Etat reprendrait la main.

(Caroline Pailliez, édité par Sophie Louet)

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • lorifer
    19 mars14:24

    Imaginons que les 300 000 postes soient pourvus, les 5 700 000 chômeurs restants sont des fainéants?

    Signaler un abus

  • froggy83
    19 mars14:07

    du flicage et des taxes, c'est tout ce qu'ils savent faire, c'est facile, ça ne demande pas trop d'efforts chez les rois-fainéants; par contre créer un environnement sain pour de l'emploi durable, ça ils savent pas

    Signaler un abus

  • mlemonn4
    19 mars14:07

    Ce qu'il faut plus que renforcer, c'est le controle de l'argent public qui est le plus souvent dévoyé de ses objectifs et l'efficacité des mesures réelles prises par rapport aux annonces (la Com) ; la preuve, c'est que nos gouvernants et ce, quelque soit le bord politique, mais surtout la technocratie qui aux manettes (qui elle est inamovible !) n'obtient aucun résultat, pire encore plonge décennie après decennie, le pays dans l'echec et le déclinisme le plus total, faute de résultats tangibles!

    Signaler un abus

  • alteis
    19 mars13:34

    la reponse est le totalitarisme ploutocratique.sinon on pourrait les marquer, comme au bon vieux temps hein manu?

    Signaler un abus

  • chomar
    19 mars13:30

    Sharken que risquez vous si vous ne contrevenez pas la loi

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.