Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le gouvernement interpellé sur l'ex-banquier Condamin-Gerbier

Reuters17/07/2013 à 18:03

DES PARLEMENTAIRES SE MOBILISENT POUR PIERRE CONDAMIN-GERBIER

PARIS (Reuters) - Plusieurs parlementaires issus de groupes politiques différents ont appelé mercredi le gouvernement français à intervenir auprès de la Suisse pour évoquer le cas de l'ex-banquier Pierre Condamin-Gerbier, arrêté à Genève à son retour de Paris où il avait témoigné dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Cahuzac.

L'ancien-cadre français de la banque suisse Reyl & Cie a été placé en détention provisoire le 5 juillet après avoir déclaré devant les députés français qu'il possédait une liste d'hommes politiques français détenant un compte en Suisse.

La banque, qui abritait le compte suisse de Jérôme Cahuzac, l'ancien ministre du Budget qui a dû démissionner du gouvernement, a déposé plainte contre Pierre Condamin-Gerbier pour "vol, falsification de documents et violation du secret professionnel et commercial".

"Nous souhaitons que le gouvernement français interpelle le gouvernement suisse pour essayer de trouver une solution et clarifier les choses", a déclaré le député socialiste Yann Galut, lors d'une conférence de presse à Paris consacrée à la protection des "lanceurs d'alerte".

"Au moment où le gouvernement suisse nous donne des signes sur l'évolution du secret bancaire, nous ne comprenons pas l'attitude de la Suisse à l'encontre de Pierre Condamin-Gerbier qui est pour nous un lanceur d'alerte et qui doit de ce point de vue là être protégé", a poursuivi l'élu, rapporteur de projet de loi de lutte contre la fraude fiscale.

Le procureur général de la Confédération suisse, Michael Lauber, a indiqué mercredi, dans une interview au journal Le Temps, que le gouvernement suisse avait donné son aval à l'arrestation du ressortissant français.

"Peut-être que ce n'est pas tellement bon pour notre réputation à l'étranger, mais nous faisons ce que notre loi nous ordonne de faire, ce qui est punissable en Suisse est clair", a-t-il dit.

PAS D'INJONCTION

Présent lors de la conférence de presse, le député UDI (centriste) Charles De Courson, président de la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Cahuzac, s'est étonné de l'arrestation de Pierre Condamin-Gerbier, tout en soulignant que ce dernier "n'était pas un saint".

Si la Suisse estime "normal de mettre en détention provisoire un homme ou une femme parce qu'ils ont dénoncé des faits qui sont des crimes ou des délits dans tous les Etats démocratiques sauf en Suisse, ça pose un petit problème pour ceux qui croient encore à la démocratie", a estimé l'élu.

"Ce qui nous unit, c'est l'esprit républicain et l'idée que notre République file un très mauvais coton", a-t-il dit en appelant au renforcement de la lutte contre la corruption.

Parmi la dizaine de parlementaires présents à cette conférence de presse, figuraient le sénateur communiste Eric Bocquet, rapporteur de la commission d'enquête sur l'évasion fiscale, sa collègue centriste Nathalie Goulet, le député François de Rugy, co-président du groupe écologiste, ou bien encore le député divers droite Nicolas Dupont-Aignan.

"L'affaire est symbolique, si la France ne s'élève pas contre l'arrestation et l'emprisonnement d'un de nos ressortissants, cela veut dire que la France aura choisi son camp", a estimé ce dernier, président de Debout la République.

Pour Yann Galut, "il ne peut pas y avoir d'injonction de la part du gouvernement français" à l'égard de la Suisse.

"L'intervention du gouvernement français ne peut être qu'une intervention de dialogue, de concertation en rappelant à la Suisse qu'elle s'est engagée publiquement à faire évoluer le secret bancaire, a-t-il dit.

Emile Picy et Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.