Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le gouvernement grec dit étudier un projet d'accord avec ses créanciers

Reuters08/08/2015 à 21:11

* Un accord possible la semaine prochaine * Athènes et Paris veulent conclure vite, Berlin moins pressée * Un protocole d'accord en cours d'élaboration (Actualisé avec examen d'un projet d'accord) par Paul Taylor et George Georgiopoulos BRUXELLES/ATHENES, 8 août (Reuters) - Le gouvernement grec étudie un projet d'accord sur un troisième plan de renflouement de l'économie du pays rédigé sur la base des discussions avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI), a déclaré samedi un responsable gouvernemental. La Grèce tente de parvenir d'ici mardi à un accord avec ses créanciers en vue d'un nouveau programme de renflouement d'un montant qui pourrait atteindre 86 milliards de dollars. Un tel accord permettrait le versement d'une première tranche le 20 août, à temps pour faire face à une échéance cruciale de remboursement d'obligations à la Banque centrale européenne (BCE) à cette date. Des émissaires de l'UE et du FMI ont rencontré samedi les ministres grecs de l'Economie et des Finances à Athènes. "Les discussions d'aujourd'hui sont en rapport avec les actions à mener avant le versement de la première tranche", a déclaré un responsable gouvernemental grec. "Demain, les échanges porteront sur des questions plus délicates", a-t-il ajouté. Vendredi, des dirigeants de l'UE ont organisé une téléconférence au cours de laquelle ils ont noté des progrès dans les tractations avec la Grèce. Les discussions se poursuivent sans accroc et pourraient être bouclées au cours du week-end, a-t-on dit de source informée des débats à l'issue de cette téléconférence. Si le projet de mémorandum encadrant le déblocage de cette nouvelle aide financière et l'analyse actualisée de la soutenabilité de la dette grecque sont prêts comme prévu mardi, le gouvernement et le parlement grec pourraient les approuver d'ici jeudi. Les ministres des Finances de la zone euro pourraient se retrouver ou organiser une téléconférence vendredi pour accepter ce programme de prêt sur trois ans. La Grèce devrait alors adopter un nouveau train de réformes avant le 20 août en parallèle aux procédures nationales de ratification afin de recevoir le premier versement. PAS DE DIVERGENCE MAJEURE Les négociations en vue de ce troisième plan d'aide à la Grèce depuis 2010 ont débuté le 20 juillet, une semaine après que les dirigeants de la zone euro eurent présenté à Athènes un certain nombre d'exigences préalables à l'ouverture des discussions. Conformément à l'accord conclu le 13 juillet à Bruxelles, Athènes, les institutions européennes (Commission, Banque centrale européenne et Mécanisme européen de stabilité, le fonds de sauvetage de la zone euro) et le Fonds monétaire international discutent d'un plan qui pourrait empêcher que la Grèce fasse défaut sur sa dette. Toutes les parties relèvent que les négociations se déroulent sans les obstacles ou les désaccords relatifs au protocole ou à l'accès aux données ou aux ministères qui avaient marqué les premières séances de discussion sous les auspices du parti de gauche anti-austérité Syriza. Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a déclaré mercredi que son pays était proche d'un accord avec ses créanciers sur un nouveau plan d'aide financière qui, selon lui, mettra fin aux doutes sur sa place au sein de la zone euro. ID:nL5N10G15D Le ton diffère côté allemand, où le Süddeutsche Zeitung de vendredi cite une source du ministère des Finances allemand selon laquelle de nombreuses questions restent à régler et qu'il vaudrait mieux accorder un crédit-relais à Athènes afin de laisser suffisamment de temps pour négocier dans le détail un troisième plan d'aide. ID:L5N10I189 (Pierre Sérisier, Jean-Stéphane Brosse et Simon Carraud pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.