Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le gouvernement dit avoir lancé le chantier de la réforme fiscale

Reuters19/12/2013 à 22:14

LANCEMENT DU CHANTIER DE LA RÉFORME FISCALE

PARIS (Reuters) - Le chantier de "remise à plat" de la fiscalité en France est lancé et les premières mesures seront incluses dans la Loi de finances 2015, a déclaré jeudi le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Le Comité de pilotage de cette réforme annoncée il y a un mois s'est réuni pour la première fois à la mi-journée à Matignon, en présence d'une partie du gouvernement, du conseiller en économie de l'Elysée, Emmanuel Macron, et des rapporteurs du Budget de l'Assemblée nationale et du Sénat.

"Aujourd'hui le chantier est lancé", a déclaré le Premier ministre, qui était l'invité du journal de 20h00 de TF1.

"En accord total avec le président de la République, on a bien fixé les orientations pour une première étape : loi de finances 2015, c'est-à-dire avant l'été 2014, donc il n'y a pas de temps à perdre", a-t-il ajouté, précisant que la réforme était lancée "pour la durée du quinquennat".

Jean-Marc Ayrault a dit vouloir en finir avec un "système qui créé confusion, injustice et perte de confiance".

A sa sortie de Matignon, le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, avait affirmé que le chantier ne remettrait pas en cause le projet gouvernemental de faire baisser la part des prélèvements obligatoires de 46,1% du PIB aujourd'hui à 45,8% d'ici 2017.

A ceux qui s'inquiètent de nouvelles hausses d'impôts, à l'origine de mouvements sociaux cet automne, Pierre Moscovici a assuré qu'il "ne s'agit en aucun cas d'augmenter les prélèvements obligatoires qui baisseront d'ici la fin du quinquennat (mais) d'une remise à plat".

RETOUR DE LA CROISSANCE

Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a déclaré mercredi à l'Assemblée nationale que la réforme de la fiscalité ne pourra aboutir que si elle s'accompagne d'une baisse de la pression fiscale.

Pierre Moscovici a assuré que son ministère de l'Economie et des Finances, où l'on s'est plaint de ne pas avoir été prévenu en amont du projet de réforme, serait "au coeur de cette démarche".

Sur TF1, Jean-Marc Ayrault s'est déclaré optimiste quant aux résultats de la politique économique menée depuis 18 mois, affirmant que la croissance revenait et que la promesse d'inverser la courbe du chômage était en passe d'être tenue.

"Nous y sommes quasiment", a-t-il dit, alors que le nombre de chômeurs de catégorie A (n'ayant pas travaillé) a baissé de plus de 20.000 en octobre.

Jean-Marc Ayrault a en outre affirmé que la croissance serait de retour dans les deux années à venir.

"Après cinq ans de croissance zéro en moyenne en France, à la fin de l'année, nous retrouverons la croissance. En 2014 nous retrouverons une croissance plus élevée. En 2015 elle sera au-delà de 1,5%", a-t-il déclaré.

"Cela veut dire que tous les efforts qui ont été faits par les Français sont en train de payer", a ajouté Jean-Marc Ayrault.

Elizabeth Pineau, édité par Gérard Bon

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.