Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le gouvernement cible 1.200 quartiers prioritaires

Reuters02/08/2013 à 19:18

LE GOUVERNEMENT VA CONCENTRER SES EFFORTS SUR 1.200 QUARTIERS PRIORITAIRES

PARIS (Reuters) - La France va concentrer ses efforts sur 1.200 quartiers défavorisés au lieu 2.400 actuellement afin de maximiser l'impact de ses moyens sur les zones jugées prioritaires, a déclaré vendredi la porte-parole du gouvernement.

Adopté en conseil des ministres, le projet de loi sur la politique de la Ville vise à répondre à la Cour des comptes qui critiquait dans un rapport publié en juillet 2012 la dilution des crédits sur un nombre beaucoup trop important de quartiers.

"Il s'agit de mettre fin à un certain saupoudrage et de se concentrer sur les territoires qui en ont le plus besoin", a dit Najat Vallaud-Belkacem lors du compte-rendu du conseil. "Ces nouveaux quartiers prioritaires seront définis sur la base d'un critère unique et global de revenu des habitants, pour le dire autrement, de la pauvreté des habitants."

Cette dernière a précisé que les quartiers concernés par cette nouvelle stratégie seraient choisis à la rentrée.

Le projet de loi, qui comporte une nouvelle génération de programmes de renouvellement urbain d'un montant de 5 milliards d'euros, prévoit aussi de mobiliser les crédits d'autres ministères, comme ceux de l'Education nationale ou du Travail, via des conventions avec les quartiers concernés.

Avec un budget annuel en baisse de 4%, à 504 millions d'euros pour 2013, la politique de la Ville n'est pas épargnée par la rigueur budgétaire mais, pour François Hollande, il appartient à l'ensemble de l'Etat de faire un effort.

"La politique de la Ville ne relève pas uniquement du ministère de la Ville", a souligné Najat Vallaud-Belkacem, rapportant les propos du président en conseil des ministres.

La porte-parole du gouvernement a cité l'exemple des écoles primaires des quartiers sensibles qui sont prioritaires pour le développement de l'accueil des enfants de moins de trois ans.

Elle a aussi rappelé que 30% des 100.000 emplois d'avenir prévus sont réservés aux quartiers difficiles dont les jeunes bénéficient aussi par ailleurs des "emplois francs".

Ces nouveaux contrats, opérationnels depuis juillet, accordent une subvention de 5.000 euros aux entreprises qui offrent un contrat à durée indéterminée à un jeune chômeur habitant dans une Zone urbaine sensible (ZUS).

François Hollande a défendu mercredi ce dispositif lors d'un déplacement à Clichy-sous-Bois en banlieue parisienne et devrait faire encore en faire la promotion samedi lors d'une visite du quartier de Garros à Auch (Gers).

L'adoption du projet de loi en conseil des ministres intervient deux semaines après de violents incidents à Trappes qui ont fait craindre un été agité dans les banlieues.

Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.