Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Goncourt attribué à Lydie Salvayre pour "Pas pleurer"
Reuters05/11/2014 à 14:27

PARIS (Reuters) - Le prix Goncourt, le plus convoité des prix littéraires français, a été décerné mercredi à Lydie Salvayre pour "Pas pleurer" (Seuil), un roman sur la guerre civile espagnole.

Née en 1948, la romancière, fille de républicains espagnols exilés, succède à Pierre Lemaître, récompensé en 2013 pour "Au revoir là-haut", en remportant six voix du jury au cinquième tour de scrutin contre quatre pour Kamel Daoud.

"Les livres que j'écrivais jusqu'à présent avaient une audience disons limitée, l'audience va grandir et c'est un bonheur que de se dire ça", a-t-elle dit à la presse.

Trois autres romanciers lui disputaient le titre : David Foenkinos, jeune écrivain prisé des libraires et des lecteurs, pour son roman "Charlotte" (Gallimard), l'Algérien Kamel Daoud pour "Meursault, contre-enquête" (Actes Sud) et Pauline Dreyfus pour "Ce sont des choses qui arrivent" (Grasset).

(Sophie Louet, édité par Marine Pennetier)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer