Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le futur patron de la CIA place la Russie au rang des menaces

Reuters12/01/2017 à 18:26
    par David Alexander et Jonathan Landay 
    WASHINGTON, 12 janvier (Reuters) - Mike Pompeo, choisi par 
Donald Trump pour diriger la CIA une fois le nouveau président 
investi, a passé en revue les défis qui attendent les 
Etats-Unis, jeudi, plaçant en bonne position dans cette liste la 
Russie aux côtés notamment de l'Iran et de la Chine. 
    Prenant le contre-pied du ton conciliant adopté par Donald 
Trump envers Moscou, Mike Pompeo a déclaré que la Russie s'était 
"affirmée de manière agressive" en envahissant et en occupant 
une partie de l'Ukraine, et en menaçant ainsi l'Europe, tout en 
ne faisant "pratiquement rien" pour détruire l'organisation 
djihadiste Etat islamique. 
    Il s'est aussi dit convaincu que les cyberattaques menées 
par des pirates informatiques russes pendant la campagne 
présidentielle américaine étaient le résultat "d'actions 
agressives" ordonnées au sommet de l'Etat russe. Il a jugé 
"solides" les conclusions des agences de renseignement en la 
matière. 
    L'ancien officier de l'armée républicaine, élu républicain à 
la Chambre des représentants, s'exprimait lors de son audition 
de confirmation devant le Sénat. 
    Dans sa déclaration inaugurale, Mike Pompeo a souligné qu'il 
n'était pas du ressort de la CIA de décider de la politique des 
Etats-Unis envers un pays, mais il a jugé indispensable que 
l'Agence fournisse aux décideurs "des renseignements précis et 
des analyses clairvoyantes sur les activités russes". 
    Son audition est intervenue en pleine polémique entre les 
agences de renseignement et Donald Trump, qui les a notamment 
accusées mercredi d'avoir fait fuiter un rapport sur des 
informations non vérifiées, notamment de nature sexuelle, 
portant sur ses relations avec la Russie. 
     
    PAS DE RETOUR DU "WATERBOARDING" 
    Mike Pompeo, qui est élu conservateur du Kansas et membre de 
la commission du renseignement de la Chambre des représentants, 
a dressé une liste des défis qui attendent les Etats-Unis dans 
"l'environnement hostile le plus compliqué" qu'ils ont, selon 
lui, eu à affronter depuis longtemps. 
    Outre la Russie, il a cité un Etat islamique (EI) qu'il a 
qualifié de "résilient" et les conséquences de la guerre en 
Syrie, mais aussi un Iran "conforté et perturbateur" au 
Proche-Orient, la Corée du Nord et sa course à l'armement, 
notamment nucléaire, ou encore la Chine, dont les activités en 
mer de Chine méridionale et le cyberactivisme créent de "vraies 
tensions". 
    Pour faire face à l'ensemble de ces défis, Mike Pompeo a 
exclu de revenir aux méthodes d'interrogatoires "poussées" 
utilisées à l'époque de l'administration de George W. Bush, 
comme la simulation de noyade ("waterboarding"), interdites 
depuis par Barack Obama. 
    Il a dit "ne pas imaginer" que Donald Trump puisse donner 
l'ordre à la CIA d'utiliser des méthodes illégales et a rappelé 
qu'il avait voté, en tant que représentant, en faveur du recours 
par l'Agence aux manuels de terrain de l'US Army, qui encadrent 
strictement ces activités. 
    Interrogé sur la guerre contre l'EI, il s'est dit favorable 
à une "stratégie intégrée" qui mettrait notamment l'accent sur 
la lutte contre le recrutement et d'autres activités, comme le 
financement, en dehors du Proche-Orient. 
    Evoquant l'accord sur le nucléaire iranien, il a jugé que le 
mécanisme d'inspection était "très bon" mais il a estimé que 
"les Iraniens sont des professionnels du mensonge" et doivent 
être surveillés de près pour éviter qu'ils ne violent les termes 
de l'accord. 
     
    VOIR AUSSI 
    ENCADRE Les visages de l'administration Trump   
 
 (Tangi Salaün pour le service français, édité par Henri-Pierre 
André) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.