Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le fondateur de Poly Implant Prothèse remis en liberté

Reuters29/10/2012 à 17:15

JEAN-CLAUDE MAS REMIS EN LIBERTÉ

MARSEILLE (Reuters) - Jean-Claude Mas, le fondateur de la société Poly Implant Prothèse (PIP) au centre d'un scandale de prothèses mammaires défectueuses, doit être remis lundi en liberté sous contrôle judiciaire, a-t-on appris de source proche du dossier.

Il devrait quitter dans l'après-midi le centre de détention du Pontet (Vaucluse) où il est actuellement incarcéré.

Le juge Pierre Philipon, en charge de l'enquête sur le volet financier de l'affaire, a signé l'ordonnance de remise en liberté assortie d'un contrôle judiciaire dont les modalités n'ont pas été précisées.

Jean-Claude Mas est détenu depuis le 6 mars dernier parce qu'il ne s'est pas acquitté de ses obligations de verser le premier quart d'une caution de 100.000 euros.

L'ancien patron de la société qu'il a créée à la Seyne-sur-Mer (Var) devait sortir de détention provisoire au début du mois de juillet mais le juge avait décidé son maintien en détention. Il l'avait également mis en examen pour abus de biens sociaux, blanchiment et blanchiment de fraude fiscale.

Le doyen des juges d'instruction marseillais a cette fois accédé à la demande de remise en liberté déposée le 17 octobre par Me Yves Haddad, son défenseur.

Agé de 73 ans, Jean-Claude Mas a été mis en examen le 27 janvier pour blessures involontaires. Il a admis avoir utilisé un gel non conforme pour la fabrication de ses prothèses, tout en récusant une dangerosité supérieure aux autres prothèses.

Laurent Gaudon , l'avocat marseillais de plusieurs victimes, ne s'est pas montré choqué par cette remise en liberté.

"Au nom des victimes, on est satisfaits que les juges marseillais aient gardé Jean-Claude Mas en détention autant que ce que l'autorisait la loi. On a aujourd'hui l'angoisse que M. Mas ne se vienne pas au procès", a-t-il dit à Reuters.

PROCÈS EN 2013.

Le procès sur ce premier volet de l'affaire des prothèses mammaires défectueuses PIP se déroulera dans des conditions exceptionnelles du 17 avril au 14 mai 2013 à Marseille, 4.500 plaintes pour "tromperie aggravée" ayant été déposées.

Le Palais de l'Europe du Parc Chanot de Marseille, un des centres de congrès de la cité phocéenne, deviendra une annexe du tribunal correctionnel dans une salle modulable pouvant accueillir entre 4.000 et 10.000 personnes.

Le procès concernera une demi-douzaine de personnes, dont les principaux dirigeants de PIP, Jean-Claude Mas en tête, ainsi que les cadres responsables de la production de prothèses mammaires défectueuses.

Les prévenus encourent une peine maximale de cinq ans de détention et d'importantes amendes financières.

Une information judiciaire pour "blessures involontaires" ouverte dans ce même dossier par le parquet de Marseille est toujours en cours d'instruction.

Plus de 300.000 femmes auraient subi dans le monde l'implantation de prothèses de la société française créée en 1991 et mise en liquidation en 2010.

PIP aurait vendu ses implants dans environ 65 pays, des exportations majoritairement en Amérique du Sud, mais aussi en Europe (France, Grande-Bretagne, Belgique, Espagne, Pays-Bas, Allemagne, Suisse, Italie), au Moyen-Orient (de la Turquie à la Syrie) et en Asie (de la Thaïlande à la Chine).

Le gouvernement français a recommandé, par précaution, le 24 décembre 2011, le retrait des implants PIP par les femmes concernées dont le nombre en France est estimé à 30.000.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.