Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le foie gras français privé de conquête de l'Ouest

Reuters29/06/2012 à 13:54

Le foie gras français privé de conquête de l'Ouest

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - Les professionnels français du foie gras s'élèvent contre la décision de la Californie d'interdire à partir de dimanche cette spécialité emblématique, évoquant une nouvelle "Prohibition" et promettant d'étudier les recours possibles face à ce "préjudice d'image".

Par une loi votée en 2004 à l'initiative d'associations opposées au gavage des oies et canards, la Californie a décidé d'interdire à compter du 1er juillet 2012 la production et la commercialisation du foie gras sur son territoire.

Les producteurs français sont furieux et l'affaire interpelle même le ministère français des Affaires étrangères, où l'on examine les moyens de réagir.

"C'est un sujet qui peut paraître anecdotique mais qu'il faut prendre au sérieux", commente une source diplomatique française.

"Il n'y a aucune raison que la Californie fasse exception par rapport au reste du monde. Le foie gras est une partie importante du patrimoine gastronomique français, reconnu par l'Unesco. Il n'y a aucune raison d'accepter cette état de fait".

Même si les exportations françaises vers les Etats-Unis ont été quasi nulles en 2011 en raison de barrières douanières et de contraintes vétérinaires, la filière dit ne pas comprendre cette législation et a alerté le nouveau ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll.

"On est en train d'étudier les recours possibles", dit à Reuters Marie-Pierre Pé, déléguée générale du Comité interprofessionnel du foie gras (Cifog).

"Sur le plan économique, l'incidence de cette interdiction n'est pas très importante. C'est plutôt un préjudice d'image (...) La Californie est un Etat 'faiseur de mode'."

La responsable dénonce une législation votée "sous la pression des associations de protection animale" et évoque une incompréhension entre l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis et la tradition gastronomique française.

"C'est une question de choc culturel. Qui pourrait imaginer qu'en France on interdise le ketchup ou les hamburgers?", s'interroge-t-elle, voulant croire que la Californie fera marche arrière, comme le maire de Chicago lorsqu'il avait interdit le foie gras en 2006 avant de revenir sur son arrêté.

"UN NOUVEAU AL CAPONE"

Le Gersois André Daguin, ancien patron emblématique du syndicat des hôteliers et restaurateurs Umih, prophétise lui le retour de la "Prohibition", en référence à cette période de l'entre-deux-Guerres pendant laquelle les Etats-Unis avaient tenté d'interdire la vente d'alcool.

"Certains pays ont interdit la production de foie gras. Ce qui est nouveau, c'est d'interdire la production et la consommation", critique l'ancien chef étoilé, dont la fille Ariane a fondé une entreprise qui commercialise du foie gras aux Etats-Unis.

"Ça va être la Prohibition en Californie. Ça va pousser à la consommation et des gens vont faire des fortunes grâce à ça. Je n'irai pas jusqu'à dire que ça créera un nouveau Al Capone, mais c'est tout comme."

"Nous devons nous battre même si l'intérêt matériel immédiat n'est pas très grand (...) C'est le début d'une bataille juridique."

LE GOUVERNEUR DE CALIFORNIE CONVIÉ

Interrogé à ce sujet lors d'un point presse jeudi, le ministère français des Affaires étrangères a dit "regretter la décision de la Californie".

"Depuis sept ans, les autorités françaises interviennent auprès des autorités californiennes pour qu'elles renoncent à leur position", a souligné le Quai d'Orsay.

"Nous continuerons de plaider dans toutes les instances appropriées en faveur du respect du droit international."

De son côté, le président de Midi-Pyrénées, l'une des trois principales régions productrices avec l'Aquitaine et l'Alsace, a tenté de réagir avec humour en invitant les Californiens et leur gouverneur à venir déguster "du foie gras sous toutes (ses) formes" au soleil du Sud-Ouest.

"Vos concitoyens se trouvent injustement privés d'une des meilleures spécialités gastronomiques du monde", écrit Martin Malvy dans un courrier électronique adressé à une douzaine d'organismes touristiques californiens et transmis à la presse.

"Aussi, j'ai décidé d'inviter le premier groupe qui se présentera cet été en Midi-Pyrénées à être nos hôtes le temps d'une journée. Je les accueillerai personnellement pour une journée de découverte", poursuit l'élu.

Il ajoute que le gouverneur Jerry Brown "est naturellement invité à se joindre à nos invités californiens pour se faire une idée plus précise de la réalité de la filière du foie gras français qui est certainement très éloignée de ce qu'on lui en a dit".

Avec John Irish, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.