1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le FN en tête des intentions de vote avec 29% pour les départementales

Le Parisien20/02/2015 à 11:45

Le FN en tête des intentions de vote avec 29% pour les départementales

La vague bleu marine va-t-elle être un raz-de-marée ? Selon un sondage (*) Ifop-Fiducial pour Sud Radio, le Front national serait en tête au soir du premier tour des élections départementales, le 22 mars prochain, avec 29% des intentions de vote. Mieux que les 25,4% obtenus aux européennes de 2014.

Fin janvier, une enquête BVA donnait déjà le FN en tête, avec 26% des intentions de vote, au coude-à-coude avec l'UMP à 25%.

Cette fois encore, le duo UMP-UDI suit le parti frontiste de près, avec 27% des suffrages. « Les candidats de l'UMP et de l'UDI seraient cependant plus enclins à capter les voix des 65 ans et plus (46% contre 18% pour les binômes du Front National), segment le plus disposé à se présenter aux urnes, créant une incertitude quant à l'ordre d'arrivée des différentes forces au soir du premier tour », relève toutefois l'institut de sondage. 

Le PS arrive troisième, avec 21%, deux tiers de l'électorat de François Hollande en 2012 se déplaçant pour un candidat de la majorité présidentielle à ce scrutin cantonal. 

Loin derrière, le Front de gauche recueille 7% des intentions de vote. Modem et Verts font jeu égal à 6%. 

Selon cette photographie de l'opinion, hors des villes de Paris et Lyon qui ne voteront pas fin mars, les candidats frontistes ratisseront très large : le FN est en tête du choix des employés (45% des intentions de vote), des ouvriers (38%), des moins de 35 ans (34%). 13% des électeurs de Nicolas Sarkozy et 17% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon se disent prêts à voter bleu marine.

« Le Front national va être très haut. On le sent, on le sait », regrettait ce vendredi matin Stéphane Le Foll, interrogé avant la publication de ce sondage sur un risque de déculottée électorale pour le gouvernement. Le ministre de l'Agriculture était jeudi soir dans la Sarthe, au Mans, pour une réunion de campagne qui s'est déroulée « dans un esprit de rassemblement, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frk987
    20 février12:59

    Virer 50% des fonctionnaires et le FN deviendra crédible en gestion locale...mais ce n'est pas pour demain les -50% !!!!

    Signaler un abus

  • M8946626
    20 février12:17

    Je ne sais pas s'il faut en rire ou en pleurer, personnellement. Si le FHaine fait quelque chose d'exemplaire (pas de dérapages, bonne gestion des comptes ce qui passe par une réduction du nombre de personnes dans l'équipe autour des élus,...), on pourra dire qu'ils ont réussi leur coup.

    Signaler un abus

  • M8946626
    20 février11:40

    Ah oui quand même...

    Signaler un abus

  • frk987
    20 février11:14

    A force de faire n'importe quoi la gauche et la droite vont gagner la timbale !!!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer