1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le fils d'un dirigeant historique d'ETA arrêté près de Paris
Reuters06/10/2015 à 17:31


PARIS, 6 octobre (Reuters) - Egoitz Urruticoechea Lasquibar, fils du dirigeant historique de l'ETA Josu Urruticoechea Bengoechea, dit "Josu Ternera", a été arrêté en Seine-Saint-Denis, près de Paris, ont annoncé mardi les ministères de l'Intérieur français et espagnol. Ce responsable de l'organisation séparatiste basque a été interpellé après plus de dix ans de clandestinité. Cette opération intervient après l'arrestation le mois dernier dans le sud de la France des deux plus hauts dirigeants présumés de l'ETA. Iratxe Sorzabal Diaz, 43 ans, et David Pla-Martin, 40 ans, présentés par les enquêteurs comme étant à la tête d'ETA depuis 2011, ont été mis en examen le 27 septembre pour direction d'une organisation formée en vue de la préparation de crimes en lien avec une entreprise terroriste, notamment. Le ministre espagnol de l'Intérieur, Jorge Fernandez Diaz, avait alors déclaré que ces arrestations signaient "l'arrêt de mort" de d'ETA qui a annoncé en 2011 renoncer à la lutte armée. Egoitz Urruticoechea Lasquibar est le fils de Josu Ternera, dirigeant historique de l'ETA recherché en vertu d'un mandat d'arrêt européen délivré en juin 2005 par l'Audience nationale espagnole. Josu Ternera est soupçonné d'être impliqué dans l'attentat du 11 décembre 1987, lors duquel l'explosion d'un véhicule tout près du quartier général de la Garde civile de Saragosse (Espagne) avait tué 11 personnes. Son fils était sous le coup de deux mandats d'arrêt délivrés en 2007 et 2009 et avait été condamné par défaut par le tribunal correctionnel de Paris en 2007 et 2010 à deux fois quatre ans de prison pour des faits en lien avec l'ETA, précisent les deux ministères dans un communiqué commun. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer