Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le drapeau cubain flotte sur l'ambassade de Cuba à Washington

Reuters20/07/2015 à 21:51

* 500 personnes conviées pour la cérémonie * John Kerry attendu à Cuba le 14 août * Le processus de normalisation n'est pas achevé (Actualisé avec déclarations et détails) par Matt Spetalnick WASHINGTON, 20 juillet (Reuters) - Cuba et les Etats-Unis ont formellement renoué lundi leurs relations diplomatiques, rompues il y a cinquante-quatre ans, et le drapeau cubain a été hissé sur l'ambassade de Cuba à Washington. Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a présidé la réouverture de la représentation diplomatique, étape symbolique du rapprochement annoncé simultanément le 17 décembre dernier par Barack Obama et son homologue, Raul Castro. Plus de 500 personnalités, dont de nombreux parlementaires américains, avaient été conviées pour l'occasion mais aucune invitation n'avait été adressée aux élus du Congrès en pointe dans la lutte anti-castriste. De profondes divergences demeurent entre les deux pays et les efforts diplomatiques en vue d'une normalisation complète devraient être longs. Mais la cérémonie de lundi a revêtu une forte dimension symbolique. Autre signe d'une volonté commune de fermer la page d'un demi-siècle d'hostilité: le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, a reçu son homologue cubain -- le premier ministre des Affaires étrangères en visite à Washington depuis la Révolution castriste -- au Département d'Etat. Les deux hommes ont souligné l'importance de l'événement à leurs yeux, tout en la relativisant. "Les événements historiques que nous sommes en train de vivre feront sens uniquement avec la fin du blocus économique, commercial et financier, qui provoque tant de privations et de dégâts pour notre peuple, avec la rétrocession du territoire occupé de Guantanamo, et le respect de la souveraineté de Cuba", a déclaré Bruno Rodriguez lors de la cérémonie d'ouverture de la représentation diplomatique. Par la suite, John Kerry a salué "un nouveau départ" dans les relations entre les Etats-Unis et Cuba, mais a précisé que le chemin qui devait conduire à une normalisation pleine et entière serait "long et complexe". Le porte-parole de la Maison blanche, Josh Earnest, a quant à lui affirmé que la présidence américaine se montrait "optimiste" à l'idée que La Havane respecte les droits de l'homme dans les années à venir. DISCRÉTION À CUBA Au moment où le drapeau cubain était hissé et où retentissait l'hymne national du pays, d'autres voix se faisaient entendre, celles d'anonymes restés à l'extérieur, qui criaient au milieu de la foule: "Cuba si, embargo no !" John Foster Dulles et Gonzalo Guell furent les deux derniers chefs de la diplomatie des deux pays à participer à une réunion officielle à Washington le 22 septembre 1958, quelques mois avant la révolution castriste. Dans la capitale cubaine, l'ambassade américaine a également rouvert, mais en toute discrétion: la "section d'intérêts" américaine a publié un communiqué indiquant qu'elle devenait "officiellement l'ambassade des Etats-Unis". La bannière étoilée n'y sera hissée qu'à l'occasion d'une visite de John Kerry dans l'île, prévue le 14 août prochain. Les Etats-Unis ont rompu leurs relations avec l'île communiste en 1961 et imposé un embargo économique et commercial dont certaines mesures ont déjà été assouplies depuis le rapprochement de décembre dernier. Pour que cet embargo soit totalement levé, il faut l'aval du Congrès dominé par les républicains. Pour une CHRONOLOGIE des relations entre les Etats-Unis et Cuba : ID:nL6N0U14KJ (Avec Michelle Nichols; Jean-Philippe Lefief, Guy Kerivel et Simon Carraud pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.