Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le dossier de la Samaritaine pourrait revenir devant le tribunal

Reuters25/02/2014 à 17:33

VERS UN RETOUR DEVANT LA JUSTICE DU DOSSIER DU CHANTIER DE LA SAMARITAINE?

PARIS (Reuters) - Le rapporteur public devant le Conseil d'Etat s'est prononcé lundi pour l'annulation du rejet du recours intenté par deux associations contre le permis de construire pour la rénovation de la Samaritaine, a-t-on appris auprès des parties.

Si son avis était suivi, la procédure menée par des associations de sauvegarde du patrimoine contre le projet de LVMH de transformer les anciens grands magasins en complexe commercial et social, pourrait être relancée.

"Le rapporteur a conclu en faveur de l?annulation de ces ordonnances, rendant possibles une nouvelle demande de suspension du chantier en référé et une victoire sur le fond, qui sauveraient les façades subsistantes sur la rue de Rivoli", indique la Société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France (SPPEF) dans un communiqué.

"Tous les Parisiens peuvent aujourd?hui voir ce dramatique chantier en plein c?ur de Paris, qui rappelle les tristes destructions des années 1970 et pourrait constituer un fâcheux précédent", ajoute-t-elle.

LVMH n'a pas souhaité commenter une procédure en cours. "Nous attendons l?avis du Conseil d?Etat qui sera donné dans les 15 jours", a déclaré une porte-parole.

PROTOCOLE DE RÉNOVATION

La direction de la Samaritaine souligne cependant que le protocole de rénovation est établi à partir d?études historiques approfondies. "Les services de la ville de Paris, les bâtiments de France ont été consultés dans la mise au point du projet et l?ont approuvé", a dit la porte-parole.

Selon Le Monde, qui a révélé mardi l'information, le rapporteur public a estimé que le juge des référés du tribunal administratif avait fait "une erreur de droit manifeste" en rejetant la demande des associations parce que le dossier n'était pas complet.

Il a demandé en conséquence au Conseil d'Etat d'annuler l'ordonnance et de renvoyer le dossier devant le juge des référés.

Le célèbre grand magasin parisien, qui regroupe un vaste ensemble immobilier de quatre bâtiments au coeur de Paris, entre la Seine et la rue de Rivoli, avait été fermé en 2005 pour des raisons de sécurité.

Un premier projet proposé par le numéro un mondial du luxe avait été rejeté par la ville de Paris, qui avait jugé que la surface consacrée aux logements sociaux était insuffisante.

Après modifications, le groupe a obtenu en décembre 2012 le feu vert pour la construction du site de la "nouvelle" Samaritaine, qui comptera un hôtel de grand luxe, des commerces, des bureaux et des logements sociaux.

Le coût total du projet, qui atteint 450 millions d'euros, est entièrement financé par le groupe LVMH, propriétaire de l'ensemble.

La seule grande modification architecturale, selon le groupe, concernera la façade donnant sur la rue de Rivoli, pour laquelle les architectes ont imaginé un verre ondulant et sérigraphié laissant deviner les bureaux qui occuperont les étages. "L?agence Sanna a conçu son projet en gardant à l?esprit son intégration dans l?architecture parisienne", souligne la direction de la Samaritaine.

(Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.