Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le directeur de l'IEP de Paris retrouvé mort à New York

Reuters04/04/2012 à 13:45

RICHARD DESCOINGS, LE DIRECTEUR DE L'IEP DE PARIS RETROUVÉ MORT À NEW YORK

WASHINGTON/PARIS (Reuters) - La police de New York a ouvert mercredi une enquête après la mort de Richard Descoings, membre du Conseil d'Etat et directeur de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris, dont le corps a été découvert mardi dans une chambre d'hôtel de Manhattan.

Les élèves de la prestigieuse institution de la rue Saint-Guillaume lui ont hommage mercredi matin en présence du ministre de l'Enseignement supérieur Laurent Wauquiez.

Agé de 53 ans, Richard Descoings, diplômé de l'ENA, dirigeait Sciences Po Paris depuis 1996 et avait été nommé en 2000 conseiller d'Etat.

En 1991, il avait travaillé comme conseiller au cabinet du ministre délégué au Budget, Michel Charasse. L'année suivante, il avait été chargé de mission pour le ministre de l'Education nationale et de la Culture d'alors, Jack Lang.

Début 2009, Richard Descoings avait été chargé par Nicolas Sarkozy d'engager une concertation pour préparer une réforme des lycées et avait remis en juin 2009 son rapport à l'Elysée, qui fut à l'origine de la réforme appliquée à la rentrée 2010.

Le chef de l'Etat a salué dans un communiqué la "carrière exceptionnelle d'un grand serviteur de l'Etat".

"Le président de la République tient à rendre hommage à la carrière exceptionnelle d'un grand serviteur de l'Etat, qui aura consacré toute sa vie à la cause qu'il s'était choisie et dont rien ne l'avait détourné: l'éducation", peut-t-on lire.

RESTAURER LA PROMESSE RÉPUBLICAINE

Jean-Claude Casanova, président de la Fondation nationale des Sciences politiques, et Michel Pébereau, président du conseil de direction de l'IEP de Paris, ont parlé d'une "perte irréparable" à l'annonce du décès de Richard Descoings.

"En 16 années de direction, Richard Descoings a accompli une oeuvre extraordinaire qui a profondément transformé Sciences Po", estiment-ils dans un communiqué commun.

Interrogée sur France Info, la première secrétaire du PS Martine Aubry a salué "un grand serviteur de l'Etat".

"C'est surtout celui qui a voulu, y compris dans une grande école, restaurer la promesse républicaine, je crois que c'est cela dont on se souviendra, 25% des étudiants ont une bourse, les jeunes des Zep (zones d'éducation prioritaires) sont rentrés à Sciences Po", a-t-elle dit.

Richard Descoings se trouvait à New York pour une conférence de présidents d'université organisée sous l'égide des Nations unies. Il ne s'est pas présenté mardi matin à l'ouverture de cette conférence, a-t-on dit de source proche de la police.

Des collègues ont alors téléphoné à son hôtel. Lorsque des employés de l'hôtel se sont rendus à sa chambre une première fois, ils ont cru l'entendre ronfler et n'ont pas insisté.

PAS DE SIGNE D'EFFRACTION

Richard Descoings n'apparaissant toujours pas à la conférence, les employés se sont présentés de nouveau devant sa chambre et, cette fois-là, ont ouvert la porte. A l'intérieur, ils ont découvert le corps du haut fonctionnaire.

Une source policière a tout d'abord parlé de circonstances "suspectes" concernant le décès, en partie parce que la chambre de Richard Descoings, à l'hôtel Michelangelo sur la 51e rue, était en désordre quand les enquêteurs sont arrivés.

Mais par la suite, Paul Browne, porte-parole de la police de New York, a déclaré que les enquêteurs pensaient maintenant que le désordre en question avait été causé par les secouristes lorsqu'ils ont tenté de ramener Richard Descoings à la vie.

Il n'y avait aucun signe d'effraction mais des éléments laissant penser que de l'alcool avait été consommé et qu'il avait pu y avoir quelqu'un d'autre dans la chambre à un certain moment, a-t-on indiqué de même source.

Une famille séjournant dans la chambre voisine au 7e étage de l'hôtel a dit avoir entendu les voix de plusieurs personnes provenant du côté de la chambre de Descoings, tard lundi soir.

Ray Ciesinski a expliqué que sa famille et lui-même avaient entendu au moins deux personnes parlant dans le couloir alors qu'elles quittaient la chambre de Richard Descoings mardi matin, entre huit heures et neuf heures.

Mark Hosenball à Washington; Eric Faye et Marine Pennetier à Paris, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.