1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le député Sébastien Nadot exclu du groupe LREM après un vote contre le gouvernement
Le Parisien20/12/2018 à 21:13

Le député Sébastien Nadot exclu du groupe LREM après un vote contre le gouvernement

Dans le jeune parti d'Emmanuel Macron, on goûte peu à la rébellion. Peu de députés de la majorité ont d'ailleurs osé voter contre une loi du gouvernement, se contentant souvent d'une déjà difficile abstention. Ce jeudi, l'élu de Haute-Garonne Sébastien Nadot est allé bien plus loin en s'opposant au budget 2019 proposé par l'exécutif.Convoqué par Gilles Le Gendre, le président du groupe LREM, Sébastien Nadot a confirmé sa décision dans l'après-midi. La sanction ne s'est pas fait attendre. Vers 19 heures, le bureau du groupe, convoqué en réunion extraordinaire, a voté à l'unanimité des élus présents l'exclusion de Sébastien Nadot.« Abstention, péché véniel, vote contre, péché mortel »« Il n'y avait pas d'autre choix que cette décision. Le vote du budget est l'acte fondamental qui témoigne de son appartenance à une majorité parlementaire », a justifié Gilles Le Gendre. « Voter contre le budget c'est évidemment s'exclure de cette majorité. C'est une décision grave mais elle n'a pas souffert le moindre doute. »Sébastien Nadot a estimé que « montrer que LREM est un lieu de débat n'aurait pas été inintéressant », surtout à l'approche du grand débat national organisé en réponse à la crise des Gilets jaunes. « Le choix du bureau est compréhensible au regard d'un mode de fonctionnement traditionnel », a-t-il souligné.Issu du Mouvement des progressistes de Robert Hue, avec lequel il avait même essayé de se présenter à la présidentielle, Sébastien Nadot a été le seul député de la majorité à voter contre le budget. Un autre « marcheur », l'ex-socialiste Yves Daniel, s'est lui abstenu, peut-être conscient de la devise du groupe LREM à l'Assemblée, plusieurs fois rappelée par ses chefs : « Abstention, péché véniel, vote contre, péché mortel. »Ne pas s'« inscrire dans la République jacobine des partis »Sur le fond, l'élu a expliqué ses ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1903733
    21 décembre09:49

    Voila bien une décision anti-démocratique

    Signaler un abus

  • aerosp
    20 décembre18:28

    Nadot a dressé un bon constat de la société déjà exprimé lors des débats télévisés de la campagne présidentielle

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer