1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le déménagement de l'ambassade US à Jérusalem, "à ses prémices"

Reuters22/01/2017 à 19:42
 (Actualisé avec précisions, contexte) 
    WASHINGTON, 22 janvier (Reuters) - Les discussions sur un 
déménagement à Jérusalem de l'ambassade des Etats-Unis en Israël 
n'en sont qu'à leurs prémices, a déclaré dimanche dans un 
communiqué le porte-parole de la Maison blanche, Sean Spicer. 
    "Nous sommes aux prémices des discussions sur ce sujet", 
a-t-il dit. 
    L'ambassade américaine est, comme la plupart des autres 
représentations étrangères, située à Tel Aviv. 
    Israël qualifie Jérusalem de "capitale éternelle" et les 
Palestiniens revendiquent aussi la ville comme capitale de leur 
Etat, s'il venait à voir le jour. 
    Donald Trump a promis au cours de sa campagne électorale de 
déménager l'ambassade. Il doit s'entretenir avec le Premier 
ministre Benjamin Netanyahu ce dimanche. 
    Toute décision qui viendrait mettre fin au statu quo sur la 
localisation de l'ambassade américaine serait de nature à 
provoquer la colère des alliés des Etats-Unis au Moyen-Orient, 
qu'il s'agisse de l'Arabie saoudite, de la Jordanie ou de 
l'Egypte. 
    Le Congrès américain a adopté en 1995 une disposition 
qualifiant Jérusalem de capitale d'Israël et estimant que la 
ville ne pouvait pas être divisée, mais tous les présidents 
américains, républicains et démocrates, ont jusqu'à présent 
recouru à leurs prérogatives pour maintenir l'ambassade à Tel 
Aviv. 
    Barack Obama l'a fait une fois de plus en décembre dernier. 
 
 (Warren Strobel et Matt Spetalnick, Nicolas Delame pour le 
service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer