Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le débris retrouvé à la Réunion relance l'enquête sur le MH370

Reuters30/07/2015 à 05:02

(actualisé avec déclarations, précisions, contexte) PARIS/SYDNEY, 30 juillet (Reuters) - Les autorités françaises enquêtent sur un morceau d'aile retrouvé mercredi sur les rivages de l'île de la Réunion afin de déterminer s'il appartient au Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu en mars 2014 alors qu'il effectuait la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin avec 239 personnes à bord. Une source proche du dossier a déclaré à Reuters qu'il était presque certain que le débris appartient à un Boeing 777 tout en précisant qu'il est trop tôt pour dire qu'il provient du MH370. Le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA) examine le morceau d'aile retrouvé échoué sur les rivages de Saint-André de La Réunion en coordination avec les autorités malaisiennes et australiennes, mais il a lui aussi prévenu qu'il était encore trop tôt pour tirer la moindre conclusion. Cette découverte reste pour l'heure la seule susceptible de relancer l'enquête sur la disparition du MH370, l'une des plus mystérieuses de l'histoire de l'aviation. L'aviation civile malaisienne a officiellement classé en janvier comme un accident la disparition mystérieuse du vol MH370 de la Malaysia Airlines le 8 mars 2014. L'avion avec 239 personnes à son bord avait décollé de Kuala Lumpur pour Pékin mais a disparu des écrans radar après avoir inexplicablement dévié de plusieurs milliers de milles nautiques de sa trajectoire de vol. Les enquêteurs pensent que les transpondeur de l'appareil a été délibérément mis hors service et que l'avion a ensuite considérablement dévié de sa trajectoire. Aucune trace de l'appareil, et notamment ses enregistreurs de vol, n'ont été retrouvés malgré des mois de recherches. Les opérations se sont concentrées sur une vaste zone océanique au large de Perth, sur la côte occidentale de l'Australie. La gendarmerie française des transports aériens préfère de son côté rester prudente sur le lien qui pourrait être fait entre le débris retrouvé à la Réunion et le Boeing 777 qui a disparu l'année dernière. ID:nL5N1095S9 "Les gens s'avancent beaucoup sur cette affaire. On nous a signalé une pièce d'un aéronef sur une plage, on est allé vérifier", a dit à Reuters l'adjudant-chef Eric Chesneau, de la brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA) de La Réunion. "On est quasiment sûr que c'est une pièce d'aéronef (...) mais on ne sait pas du tout le type, à quoi elle appartient", a-t-il ajouté. "On ne sait même pas exactement quelle pièce c'est." "Les investigations sont en cours et pour l'instant on n'a rien de nouveau", a-t-il dit. AUCUNE TRACE D'IMPACT NI D'INCENDIE Robin Robertson, océanographe à l'université des Nouvelles Galles du Sud, à Sydney, estime que la date et l'endroit de la découverte du débris rendent tout à fait plausible la thèse selon laquelle il appartient au Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Il s'appuie pour cela sur les mouvements connus des courants de l'océan Indien. Le débris retrouvé mesure de 2 à 2,5 mètres de longueurs, selon les images communiquées et il semble dans un état relativement correct et ne laisse apparaître aucune trace de d'incendie ni d'impact. "Si le débris est identifié comme provenant du MH370, cela serait cohérent avec les analyses précédentes et avec les modèles bâtis sur l'endroit où il se serait abîmé, dans le sud de l'océan Indien", a déclaré dans un communiqué le vice-Premier ministre australien Warren Truss. Selon un ancien responsable de l'agence américaine de la sécurité dans les transports (NTSB), il convient d'élargir considérablement la zone de recherche de l'épave du MH370. "Il pourrait se trouver dans une zone très vaste", a-t-il dit, expliquant que le débris retrouvé à la Réunion pourrait avoir dérivé sur une très longue distance. "La zone de recherche pourrait devoir être élargie plus à l'ouest." (Timp Hepher, Lincoln Fesat, Swaty Pandey, Alwyn Scott, Eric Beech, Michelle Nichols, Emmanuel Jarry et Matthias Blamont,; Nicolas Delame pour le service français)

Valeurs associées

+0.47%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.