Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le débat PS-EELV sur le nucléaire tourne à la confusion

Reuters 17/11/2011 à 13:03

PARIS (Reuters) - La confusion persiste entre le Parti socialiste et Europe Ecologie-Les Verts (EELV) sur le volet nucléaire de leur accord pour les élections présidentielle et législatives de 2012, l'écologiste Jean-Vincent Placé allant jusqu'à évoquer "le début de la fin" avec ses partenaires.

La direction du Parti socialiste a retiré de l'accord conclu avec difficulté mardi soir avec les écologistes un paragraphe relatif à la reconversion "à emplois constants" de la filière Mox, un combustible recyclé à base de plutonium et d'uranium appauvris.

Le groupe nucléaire français Areva a reconnu avoir alerté sur les "conséquences graves" qu'entraînerait la remise en cause de cette filière mais nie être intervenu directement auprès du PS.

Europe Ecologie-Les Verts a déclaré qu'il soumettrait le texte initial, incluant le passage sur le Mox, à son conseil fédéral qui se réunit samedi à Paris pour valider l'accord.

"Quand on négocie un accord, il faut le ratifier et que chacun prenne ses responsabilités", a prévenu sur Europe 1 Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée.

"Nous, nous avons pris les nôtres. François Hollande est candidat à la présidence de la République, la question qui est derrière, c'est pas un simple accord électoral, c'est l'indépendance énergétique de la France, l'avenir industriel, la réussite de la transition énergétique, c'est pas l'abandon du nucléaire", a-t-il souligné.

"Nous avons constaté un désaccord avec les écologistes sur la construction de Flamanville, le fameux EPR. Nous sommes favorables à la poursuite de ce chantier et puis quand on lit dans le détail le texte (de l'accord-NDLR), on voit qu'il y a une ambiguïté sur la fabrication de ce carburant, le Mox", a-t-il poursuivi.

PLACÉ ET L'ENTOURAGE "PRO-NUCLÉAIRE" DE HOLLANDE

"Ça n'est pas possible. On ne peut pas être pour l'arrêt de ce carburant et pour la poursuite de Flamanville", a-t-il insisté.

Le réacteur de troisième génération (EPR) en cours de construction à Flamanville (Manche) fonctionne au Mox, comme une vingtaine de centrales nucléaires en France.

Le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé, bras droit de Cécile Duflot, la secrétaire nationale d'EELV, a fustigé sur Europe 1 , l'"entourage très, très productiviste, très, très pro-nucléaire" de François Hollande, "qui commence à devenir extrêmement arrogant".

"J'ai passé un mois avec grand plaisir avec en particulier Michel Sapin, le négociateur programmatique principal, ami, bras droit de François Hollande", avec lequel "nous avons rédigé dans les derniers jours ce passage très précis qui est dans ce texte", a-t-il raconté.

"J'ai eu au téléphone moi-même Michel Sapin à 17 heures" mardi et la partie du texte en question était "là", a-t-il affirmé. Or l'accord validé mardi soir par le bureau national du PS ne contenait plus ce passage.

"Je ne comprends pas", a commenté Jean-Vincent Placé, tout en précisant ne pas vouloir s'"empêtrer là-dedans". "Aujourd'hui" du moins.

"CE N'EST PAS TRÈS JOJO"

"Je dis clairement que si cette candidature socialiste est au deuxième tour à la présidentielle, il ne manquera pas une voix des écologistes pour faire battre Nicolas Sarkozy", a-t-il assuré. "Après, c'est quelle forme de présidence on veut?".

"S'il y a des petits amis à lui qui mettent du blanco sur des textes vus par la première secrétaire du PS et la secrétaire nationale d'EELV, ce n'est pas un bon début. Ça peut même être le début de la fin", a-t-il prévenu.

L'eurodéputé écologiste Daniel Cohn-Bendit a accusé le PS d'être "au garde-à-vous" devant le lobby nucléaire.

"Il suffit d'un coup de téléphone d'Areva pour que le grand PS, avec sa tradition et son histoire, se mette au garde-à-vous!", a-t-il dit sur RMC Info. "Il est fort avec les faibles et faible avec les forts, ce n'est pas très jojo".

"C'est à devenir dingue cette histoire!", a-t-il lancé.

A droite, le ministre du Travail et de l'Emploi, Xavier Bertrand, a pressé François Hollande de clarifier sa position.

"François Hollande devrait être clair un jour. Il passe un accord le mardi matin. Le mardi après-midi, on gomme en cachette cet accord, le mardi soir on dit 'oui', le mercredi on dit 'non'. Vous imaginez un sommet européen ou un G20 qui se passerait comme ça?", a-t-il dit sur France Info.

"Quatre cent mille emplois directs seront supprimés si l'accord entre les Verts et les socialistes voit le jour, un million avec l'ensemble de la filière", a-t-il affirmé, soulignant qu'il faudrait "220 milliards" d'euros pour la démanteler.

Sophie Louet, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.