Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le dalaï-lama hospitalisé à New Delhi pour une infection à la poitrine
Reuters09/04/2019 à 20:45

LE DALAÏ-LAMA HOSPITALISÉ À NEW DELHI POUR UNE INFECTION À LA POITRINE

BOMBAY (Reuters) - Le chef spirituel des Tibétains, le dalaï-lama, a été hospitalisé mardi à New Delhi pour une infection à la poitrine, a déclaré l'un de ses collaborateurs, en précisant que son état était stationnaire.

Agé de 83 ans, le dalaï-lama, qui a fui le Tibet en 1959 après l'échec d'un soulèvement contre les Chinois, vit en exil à Dharamshala dans les montagnes du nord de l'Inde.

"Ce matin, sa Sainteté ne s'est pas senti bien, et a été évacué par avion vers Delhi pour des examens", a déclaré à Reuters son secrétaire personnel, Tenzin Taklha.

"Les médecins lui ont diagnostiqué une infection à la poitrine et il reçoit un traitement pour cela. Son état est stationnaire maintenant. Il sera soigné pendant deux trois jours ici", a-t-il ajouté.

La Chine, qui a pris le contrôle du Tibet en 1950, considère le dalaï-lama, lauréat du prix Nobel de la paix, comme un dangereux séparatiste, et affirme que les autorités chinoises sont habilitées à approuver le choix de son successeur. Beaucoup de Tibétains soupçonnent la Chine de vouloir par une telle manoeuvre chercher à exercer son influence sur la communauté des Tibétains en exil.

Selon la tradition lamaïste, l'âme d'un bonze se réincarne, à sa mort, dans le corps d'un enfant.

(Sunil Kataria; Eric Faye pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer